vendredi 1 septembre 2017

Pictabouch, le burger qui arrache !


Les doux barges de HotSauce et les non moins barges de Inglewood m'ont invitée à venir tester la nouvelle recette du "PICTABOUCH", le burger piquant qui sera en vedette dès lundi dans tous les Inglewood de Genève et Lausanne.

On s'est retrouvé à quatre, les deux fondateurs de Hotsauce, le blogueur Foodaholic (que je n'avais pas revu depuis super longtemps, ça m'a fait plaisir) et moi, pour tester cette nouvelle recette. L'année dernière, Inglewood avait déjà sorti un burger au piment, mais avec une sauce à la résine de capsaïcine, qui est parfaite pour avoir un truc super super fort, mais qui a un goût amer pas forcément agréable (si tu as encore des papilles gustatives). Le challenge était cette année de faire un truc certes super piquant, mais également savoureux.

Pari réussi !


Photo de Foodaholic dans son article qui décrypte également ce burger

La recette se compose d'un pain aromatisé à la tomate, (d'une couleur qui s'accordait parfaitement à mon tshirt, je vais peut-être lancer une nouvelle mode, je suis seule sur le tag #porteuntshirtdelacouleurdetabouffe pour l'instant, je vais devenir milliardaire, c'est sûr) (je suis seule aussi sur #faisdeshashtagscommeThomasWiesel, ça va cartonner) (je vous ai dis que j'aimais les parenthèses) (pardon, reprenons), donc, un pain à la tomate, des jalapeños, des oignons caramélisés, un peu de salade iceberg pour la fraîcheur, du cheddar, 160 gr de boeuf magnifique (l'Inglewood est largement au-dessus de ses concurrents grâce à leur viande superbe et à leur cuisson toujours au top) et la terrifiante sauce pictabouch au piment scorpion. La sauce est faite avec des piments frais et de la sauce piquante. Elle est certes très piquante, mais elle est aussi savoureuse, un vrai plaisir.

Je suis une amatrice de piment, je ne cherche pas les sensations absurdes qui font mal, mais j'aime quand ça pique bien bien bien, c'est le cas de ce burger. A la troisième bouchée, j'avais la bouche et les lèvres bien chaudes, au milieu du burger j'ai commencé à transpirer, à la fin j'ai du me moucher une ou deux fois et j'avais les yeux humides. Mais c'était toutefois vraiment agréable car la viande continuait à être goûteuse, les saveurs à se distinguer, et elles se marient vraiment bien.

J'étais rassurée de voir que Fabio et Samuel transpirait et avaient les yeux bien brillants eux aussi... mais bon, eux ils ont poussé le vice à ajouter encore de la sauce piquante avant même de goûter.



Si vous ne les connaissez pas encore, je vous recommande leur chaîne youtube, en particulier cette absurde vidéo de test de la sauce piquante la plus forte du monde. Dans ce burger on est loin loin loin de la souffrance, on est vraiment dans le plaisir du piment, avec l'euphorie qui va avec.

Les boss d'Inglewood hilares nous ont proposés des shots de lait, que nous n'avons pas touché, l'honneur est sauf.

Si vous aimez le piquant, courrez dès lundi tester le pictabouch, avec un peu de chance, si on est nombreux, il deviendra un classique à la carte. Personnellement, j'en remangerais bien régulièrement. Si vous aimez vraiment le piquant, demandez de la sauce pictabouch pour vos frites, c'est plus violent que dans le burger, bon courage !

Merci Inglewood et Hotsauce pour cette chouette invitation, on remet ça quand vous voulez !



PS : J'ai arrêté mon article "best burger in town" quand il y avait des burgers PAR-TOUT, et avant l'arrivée d'Inglewood que j'ai vu arriver d'un oeil suspect car je pensais "après la bataille". Sauf qu'ils la gagnent largement sans concurrents qui leur arrivent au mollet. Difficile de manger un burger ailleurs après avoir goûté les leurs. Respect.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire