lundi 18 septembre 2017

Emmys 2017 : rattrapage



Les Emmy Awards, récompenses du meilleur de la télévision US, ont été distribués cette nuit. Durant la cérémonie, il y a évidemment eu énormément de critiques envers Trump, mais ce n'est pas une surprise que "hollywood" est anti-trump. Ce qui était plus une surprise c'est les prix directement remis à ceux qui se sont le plus amusés à le critiquer cette année, comme Alec Baldwin de SNL qui l'incarne et le présentateur des Emmys, le merveilleux Stephen Colbert, a même réussi à avoir Melissa McCarthy Sean Spicer sur scène.




Mis à part quelques moments émouvants, la cérémonie en soi n'a pas grand intérêt. Mais les résultats des Emmy Awards sont chaque année une bonne manière de se rendre compte de l'état des lieux de la création audiovisuelle US et de faire un rattrapage de ce que vous auriez raté. 

Les séries de l'année (nommées ou encore en cours) sont très fortement marquées par le difficile climat politique. Le plus flagrant cette année c'est la diversité : moins de mâles blancs hétéros cisgenre, plus de diversité de genres, origines, couleurs de peau, âges, sexualités et même poids. Et ça fait du bien.

Voici les résultats commentés, je vous les fais en VO, uniquement les gagnant-e-s, par catégories (drame, comédie, série courte, variété, et je vous épargne la télé réalité).


  • Drama Series - The Handmaid's Tale
  • Lead Actress in a Drama Series - Elisabeth Moss (The Handmaid's Tale)
  • Lead Actor in a Drama Series - Sterling K. Brown (This Is Us)
  • Supporting Actress in a Drama Series - Ann Dowd (The Handmaid's Tale)
  • Supporting Actor in a Drama Series - John Lithgow (The Crown)
  • Directing for Drama Series - Reed Morano (The Handmaid's Tale)
  • Writing for a Drama Series - Bruce Miller (The Handmaid's Tale)


Le triomphe de The Handmaid's Tale avec 5 Emmys est mérité ! On en parle à Culture au Point vendredi matin et vous pouvez relire cet article où je vous conseillais cette série. Cette dystopie a beau avoir été écrite en 1985, la sortir en 2017 lui donne tout une autre dimension et cette dictature religieuse est d'autant plus terrorisante qu'elle ne parait beaucoup moins absurde qu'il y a un an. Cette série est dure, émotionnellement, mais c'est probablement LA série qu'il faut voir cette année.

Pour la section "Drama", les séries This is Us et The Crown sont bien fichues, mais vraiment pas indispensables à mon avis. Je sais combien il y a des fans tonitruants de This Is Us, mais j'ai toujours eu beaucoup de mal avec l'écriture qui consiste à tirer des larmes tout en cochant toutes les cases possibles du politiquement correct et gentil. Faire pleurer sans faire grincer m'ennuie profondément. Mais les deux acteurs récompensés sont extraordinaires et méritent largement leurs prix.

  • Comedy Series - Veep
  • Lead Actress in a Comedy Series - Julia Louis-Dreyfus (Veep)
  • Lead Actor in a Comedy Series - Donald Glover (Atlanta)
  • Directing for Comedy Series - Donald Glover (Atlanta)
  • Writing for a Comedy Series - Aziz Ansari and Lena Waithe (Master of None: Thanksgiving)


Pour la comédie, le grand gagnant de l'année, c'est Donald Glover et sa magnifique série Atlanta. Originale, très bien écrite, émouvante, c'est un bijou. Veep est passée d'absurde à très actuelle, mais reste une sitcom traditionnelle sans grande surprise (que je prends toutefois beaucoup de plaisir à continuer à regarder). 

Je suis par contre très heureuse que Master of None ait été récompensée cette année, pour un épisode très particulier, où Aziz Ansari, créateur de la série, a laissé la place à sa co-auteure pour cet épisode-là, qui raconte un souvenir d'enfance. Cet épisode Thanksgiving est d'une grande finesse émotionnelle et intellectuelle. Je vous encourage vivement à voir cette saison 2 qui est magnifique.

  • Limited Series - Big Little Lies
  • Television Movie - Black Mirror: San Junipero
  • Lead Actress in a Limited Series or tv Movie - Nicole Kidman (Big Little Lies)
  • Lead Actor in a Limited Series or tv Movie - Riz Ahmed (The Night Of)
  • Supporting Actress in a Limited Series of tv Movie - Laura Dern (Big Little Lies)
  • Supporting Actor in a Limited Series of tv Movie - Alexander Skarsgard (Big Little Lies)
  • Director for Limited Series or tv Movie - Jean-Marc Vallée (Big Little Lies)
  • Writing for a Limited Series or tv Movie - Black Mirror: San Junipero

Triomphe pour Big Little Lies qui remporte également 5 statuettes ! Cette série a beaucoup fait parler, sa construction est intelligente, son adaptation efficace, mais ce sont surtout les actrices et acteurs qui en ont fait un succès. Si j'étais mitigée après avoir vu les deux premiers épisodes, j'avoue que la totalité de la série est réussie et mérite d'être vue.

Pour Black Mirror, que j'idolâtre, je suis ravie qu'il y ait eu deux récompenses... mais c'est l'épisode que j'ai le moins aimé de cette saison, celui qui est le moins grinçant aussi, le plus romantique, avec une bande-originale eighties qui caresse bien tout le monde dans le sens du poil. C'était peut-être la seul manière de devenir grand public ? Si vous n'avez pas encore vu Black Mirror, et que vous avez le cerveau bien accroché, n'attendez plus.

Mais la récompense qui m'a fait le plus plaisir de toutes, c'est celle pour Riz Ahmed. Inconnu pour moi il y a un an, depuis The Night Of il est devenu un de mes acteurs favoris. Cette série et sa performance sont extraordinaires. Je vous en avais parlé à cette saison l'année dernière et je disais que j'étais bluffée et séduite, je le suis toujours. Depuis il a été "découvert" par le grand public dans Rogue One (c'est lui qui joue le pilote), le dernier Jason Borne, la série The OA, etc. 

  • Variety Talk Series - Last Week Tonight with John Oliver
  • Variety Sketch Series - Saturday Night Live
  • Directing for Variety Series - Don Roy King (Saturday Night Live)
  • Writing for a Variety Series - Last Week Tonight with John Oliver
  • Supporting Actress in a Comedy Series - Kate McKinnon (Saturday Night Live)
  • Supporting Actor in a Comedy Series - Alec Baldwin (Saturday Night Live)


Pour les Late Shows, John Oliver et l'équipe de Last Week Tonight méritent toujours leurs récompenses. Même si je suis déçue que l'émission prenne autant de temps à parler de l'habitant de la Maison Blanche, je ne vois pas bien comment ils pourraient faire autrement. Pour SNL, ce qu'ils font depuis l'élection est extraordinaire, j'étais déçue de ne pas voir Melissa McCarthy nommée, mais les incarnations de Kate McKinnon et Alec Baldwin qui ridiculisent l'administration actuelle sont des bouffées d'air frais dans cette sombre actu US.


A remarquer également, pour l'industrie de la télévision, que le grand gagnant de l'année est un canal considéré maintenant comme traditionnel aux Etats-Unis, la chaîne à abonnement HBO, même sans ses dragons (aucun des épisodes de Game of Thrones n'a été diffusé pendant la période prise en compte par les Emmys qui sont la raison principale de la pauvreté seriesque de l'été), qui a gagné 10 prix (en cumulant Veep, The Night Of, Big Little Lies et Last Week Tonight with John Oliver).


Une belle année donc, avec peu de regrets de ma part sur le palmarès, sauf que j'aurais préféré plus de prix pour The Night Of

Si vous ne deviez en voir que 3 de cette liste ? The Handmaid's Tale / The Night OfAtlanta

Et si vous avez un peu plus de temps : Master of NoneBlack MirrorLittle Big Lies

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire