lundi 18 septembre 2017

Emmys 2017 : rattrapage



Les Emmy Awards, récompenses du meilleur de la télévision US, ont été distribués cette nuit. Durant la cérémonie, il y a évidemment eu énormément de critiques envers Trump, mais ce n'est pas une surprise que "hollywood" est anti-trump. Ce qui était plus une surprise c'est les prix directement remis à ceux qui se sont le plus amusés à le critiquer cette année, comme Alec Baldwin de SNL qui l'incarne et le présentateur des Emmys, le merveilleux Stephen Colbert, a même réussi à avoir Melissa McCarthy Sean Spicer sur scène.




Mis à part quelques moments émouvants, la cérémonie en soi n'a pas grand intérêt. Mais les résultats des Emmy Awards sont chaque année une bonne manière de se rendre compte de l'état des lieux de la création audiovisuelle US et de faire un rattrapage de ce que vous auriez raté. 

Les séries de l'année (nommées ou encore en cours) sont très fortement marquées par le difficile climat politique. Le plus flagrant cette année c'est la diversité : moins de mâles blancs hétéros cisgenre, plus de diversité de genres, origines, couleurs de peau, âges, sexualités et même poids. Et ça fait du bien.

Voici les résultats commentés, je vous les fais en VO, uniquement les gagnant-e-s, par catégories (drame, comédie, série courte, variété, et je vous épargne la télé réalité).

lundi 4 septembre 2017

Le label Fait Maison



Excellente nouvelle du jour pour tous les amateurs de bon goût : le lancement du label Fait Maison

Porté par la Fédération Romande des Consommateurs, GastroSuisse, l'association faîtière des restaurateurs suisses (en particulier la très active section GastroVaud), la Semaine du Goût et Slow Food, ce label va distinguer les restaurants où tout est "fait maison".

L'idée parait simple : promouvoir les restaurants où tout est cuisiné sur place à base de produits bruts. Mais c'est en fait assez compliqué, car pour qu'il ne soit pas vide de sens, ce label a dû se doter d'un cahier des charges très précis qui définit en particulier ce qu'est un produit brut. Je vous invite à aller lire ce cahier des charges qui a donné lieu à plusieurs années de négociations (je ne rigole pas).

Chaque restaurateur qui souhaiterait obtenir le label doit en faire la demande, la FRC enverra un contrôleur avec un manuel de contrôle (également en ligne, transparence est le maître mot ici) et le restaurateur dont la cuisine correspond au cahier des charges pourra fièrement mettre sur sa carte et indiquer dans son établissement que chez lui, on cuisine sur place, avec des produits frais !

Pour ma part je trouve évidemment que toute initiative qui met en valeur le talents des cuisiniers locaux est une bonne nouvelle ! J'adorerais aller encore plus loin et observer l'émergence d'un label "local & de saison"...

Sur leur site vous pouvez découvrir la liste des restaurants labellisés ou en cours de labellisation, avec à Lausanne des usual supspects comme l'Auberge du Chalet-des-Enfants (dont je vous avais déjà parlé du super livre de cuisine) et le Café Romand, mais il y a aussi des "petits nouveaux" moins connus comme le Vidy Lunch Café que j'ai découvert avec beaucoup de bonheur cet été lors des tables d'hôtes de GastroLausanne au festival de la cité. Une très jolie table par deux super cheffes, c'est suffisamment rare pour être souligné !

Je me réjouis de voir ce que ce label va devenir, et si les consommateurs vont le favoriser lors de leur choix de restaurant !

vendredi 1 septembre 2017

Pictabouch, le burger qui arrache !


Les doux barges de HotSauce et les non moins barges de Inglewood m'ont invitée à venir tester la nouvelle recette du "PICTABOUCH", le burger piquant qui sera en vedette dès lundi dans tous les Inglewood de Genève et Lausanne.

On s'est retrouvé à quatre, les deux fondateurs de Hotsauce, le blogueur Foodaholic (que je n'avais pas revu depuis super longtemps, ça m'a fait plaisir) et moi, pour tester cette nouvelle recette. L'année dernière, Inglewood avait déjà sorti un burger au piment, mais avec une sauce à la résine de capsaïcine, qui est parfaite pour avoir un truc super super fort, mais qui a un goût amer pas forcément agréable (si tu as encore des papilles gustatives). Le challenge était cette année de faire un truc certes super piquant, mais également savoureux.

Pari réussi !