lundi 27 mars 2017

La soupe de tomate qui m'a réconciliée avec les soupes de tomate



Avant cette recette, je n'aimais pas les soupes de tomates, toutes celles que j'avais goûté je les trouvais soit fades, soit dignes plus d'une sauce tomate que d'une soupe. Puis je suis tombée sur cette recette du NewYorkTimes et depuis je mange cette soupe de tomate au moins deux fois par mois.

Cette soupe est facile à réaliser avec des produits que j'ai toujours chez moi, elle peut se cuisiner toute l'année, elle se garde et se réchauffe très bien, elle est peu grasse, nourrissante, elle constitue un plat complet mais elle se marie aussi parfaitement avec un grilled cheese que l'on tremperait dedans et devient alors parfaitement décadente !



Ingrédients pour 4 grand bols


  • 1 boîte de tomate
  • 1/2 cup de boulghour
  • 1 gros oignon
  • 1 gousse d'ail
  • si possible 1 carotte, 1 branche de céleri
  • 1 cs d'huile d'olive
  • 1.5 cs concentré de tomate
  • 1 cs de sucre
  • 1 cc de sel
  • 1 cc de fish sauce ou Worcestershire Sauce
  • 5 cups d'eau
  • 1 feuille de laurier, poivre, origan, romarin ou thym, piment d'Espelette, selon vos goûts
  • garniture : 1 bouquet de menthe, de persil plat ou de basilic, de la féta ou de la mozzarella





Soupe de tomate au boulghour


  1. Couper grossièrement oignon, ail, carotte et céleri, les faire revenir à feu moyen dans l'huile d'olive avec un peu de sel. Le sel permet de sortir l'eau de végétation des légumes et de mieux les caraméliser. C'est la base aromatique de la soupe, vous pouvez vous contentez des oignons et de l'ail si vous n'avez pas le reste, et ajouter des restes de pois chiches.
  2. Quand tout ce petit monde est bien détendu, ouvrir la boîte de tomates. Mettre le sucre et le concentré de tomate sur les légumes, bien mélanger, et laisser caraméliser une à deux minute, mais attention, ça peut vite brûler. Dès que c'est caramélisé et sec, verser la boîte de tomate, mélanger en décollant bien les sucs, ajouter la feuille de laurier et la fish sauce.
  3. Monter à feu vif, et utiliser la boîte de tomate comme mesure d'eau, ce qui permet de récolter toute la tomate qui reste dans la boîte : 1 boîte de tomate = 2 cups d'eau. En tout il vous faut 5 cups d'eau. Laisser à feu vif en remuant régulièrement jusqu'à bouillon.
  4. Dès que ça bout, baisser à feu doux, ajouter 3/4 cup de boulghour. Mais c'est parce que moi j'adore ça et j'aime les soupes épaisses, le NYT préconise seulement 1/2 cup. Vous n'avez pas de cup ? Je vous explique comment en faire une.
  5. Il faut ensuite laisser cuire le temps que le boulghour deviennent souple, mais surtout le temps que tous les arômes aient le temps de se mêler. Compter entre 30 et 50 minutes de cuisson selon votre boulghour et vos ingrédients. Il faut bien sûr cuire sans couvercle pour que la soupe épaississe.
  6. Pendant que ça cuit, préparer la garniture : ciseler les herbes fraîches, menthe ou persil plat (ma préférence va à ce dernier s'il est bien aromatique), prendre de la féta et la réduire en miettes entre vos doigts dans un bol, ajouter un filet d'huile d'olive et bien mélanger, il faut que le fromage remonte à température ambiante avant qu'il soit posé sur la soupe.
    Garniture alternative : remplacer la féta par de la mozzarella. La déchirer avec les doigts, puis la faire mariner avec fleur de sel, huile d'olive et basilic. La mozzarella va faire des fils quand vous mangez, c'est décadent (bis).
  7. Quand la soupe est prête : servir dans de grands bols, parsemer de fromage et herbes fraîches. Manger chaud.


Pourquoi cette soupe change tout ? Parce que son côté umami est boosté ! La tomate est un ingrédient naturellement umami, mais ce goût ne se développe que s'il est activé, le concentré de tomate est une bombe, si en plus on le fait caraméliser un tout petit peu, c'est vos papilles qui n'en reviendront jamais. Plus de soupe fade et aqueuse ! Je triche en ajoutant aussi de la fish sauce, que vous pouvez aussi remplacer par de la Sauce de la Comté Worcestershire pour remplacer une partie du sel.

Reprenons, c'est salé, sucré, acide (la tomate), amer (céleri + boulghour) et umami ! Et si on ajoute les deux prochaines saveurs qui tentent de se frayer un chemin sur le podium, le gras et le piment, à vous de voir combien vous souhaitez en ajouter. Pour ma part, une touche de piment d'espelette me va bien, et l'huile d'olive où marine le fromage et le fromage font l'affaire pour le gras, tout en restant un plat très équilibré. Bref, la soupe parfaite !

J'en ai fait une story sur instagram, ça me prend parfois et certains ont reproduit cette recette avec succès, j'ai apparemment atteint les 100% d'approbation dans le foyer MTLM + Armalite, j'en suis ravie. C'est leur jolie image qui trône en tête de cet article :-)



3 commentaires:

  1. Mais comment elles donnent envie ces photos!!!!! Trop envie de courir m'acheter les ingrédients qui me manquent pour la faire ce soir! x) (ou demain, ou après-demain)(mais sans attendre trop longtemps hein!)

    RépondreSupprimer
  2. Finalement j'ai fait la soupe hier soir, direct après avoir vu l'article! J'ai même fait ma photo à moi! ^^ C'était vraiment bon!! On n'avait pas de menthe et on a mis basilic à la place. C'était chouette mais je crois que j'aurais préféré la menthe! En revanche, ce qu'on a rajouté spontanément au moment de la dégustation, ce sont des croutons. Ça allait parfaitement bien avec ce côté un peu "sauce" <3 (Ah et j'ai juste volontairement omis de mettre du boulgour car j'ai commencé ma recette assez tard et je n'avais pas le temps)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai cru que tu allais nous parler d'une fameuse séquence de Le Coeur A Ses Raisons ! :D

    RépondreSupprimer