vendredi 23 mars 2012

Marmiton mon amour


Je vous disais ici que j'avais eu des "années marmiton" et puis je me suis dit que peut-être certains d'entre-vous ne connaissaient pas ce site merveilleux qui m'a donné goût à papoter avec des inconnus sur le web. Un jour, en cherchant quoi faire avec ce que j'avais au fond de mon frigo, j'ai découvert le moteur de recherche de marmiton qui permet la recherche par ingrédients. Puis j'ai découvert les forums où en posant une question qui nous paraît bête sur n'importe quoi qui touche de près ou de loin à la cuisine ou aux ingrédients, on trouve toujours quelqu'un pour nous répondre (à condition que la question soit claire, posée poliment... et qu'elle n'ait pas déjà été posée 85'647 fois, par exemple "quoi faire de mes jaunes d'oeufs après une meringue"). Et puis c'était tellement sympa que j'y venais plusieurs fois par jour, pour le menu du jour, pour boire l'apéro avec les copains (car oui, il y a des hommes aussi), pour chercher des idées de saison ou simplement pour répondre aux questions d'autres encore plus débutants que moi. J'y ai passé des heures et rencontré des personnages incroyables. 

jeudi 22 mars 2012

Ragoût aux olives et chorizo


De mes années marmiton, j’ai gardé quelques must cook dont cette recette de sauté de veau au chorizo que j’ai modifiée au fur et à mesure que je la cuisine pour arriver à « ma » recette que je vous livre ici. La première fois que j’ai cuisiné la recette de base, j’ai été très surprise du goût qu’avaient pris et donné les olives qui avaient mijoté dans le tout et de la texture qu’avait pris la viande grâce au chorizo. C’est ce que j’ai essayé de mettre en avant tout en y apportant mes touches personnelles.

mercredi 21 mars 2012

Oslo, 31 août





Oslo, August 31st (Joachim Trier, Norvège, 2011)

Extérieur jour, au lever du soleil, au bord d’une rivière, un jeune homme se rempli les poches de pierres et entre dans l’eau. Puis il en ressort et rentre dans son centre de désintoxication. Dans deux semaines il sera considéré comme guéri (l’addiction aux drogues est considérée comme une maladie dans les pays nordiques, et soignée comme telle). Aujourd’hui il a un entretien pour un job à Oslo et donc la permission pour la journée. Il en profite pour rendre visite à quelques proches.

dimanche 18 mars 2012

GelColor de OPI au Nail Bar


La pétillante Florence, patronne des trois (et scoop bientôt 4, mais chuuut, c’est encore un secret, je n’ai pas le droit de vous en dire plus) Nail Bar en Suisse Romande (Lausanne et Genève) m’a invité à venir tester une pose de GelColor, qui est une gamme de vernis très particulière de OPI, qui ne peut se poser qu’en salon et permet le combo tenue de longue durée ET pose express.

vendredi 16 mars 2012

Poulet à la mélasse de grenade


Hier je vous parlais de la mélasse de grenade que je trouve aux "Spécialités de la Palud", aujourd'hui je vous propose de l'utiliser dans une recette.

Ingrédients (pour 2 personnes)
- 2 blancs de poulet dodus
- 2 cs de mélasse de grenade
- une orange pressée
- un doigt de gingembre
- macis, sel, piment d'espelette, sucre
- 1/4 lt lait de coco

La mélasse de grenade se marie très bien à l'orange dont elle rehausse le fruité et l'acidulé. Pour cette recette, vous pouvez décider de garder vos blancs de poulet entiers ou de les émincer, selon votre accompagnement.

jeudi 15 mars 2012

Aux Spécialités de la Palud


Aux Spécialités de la Palud est une jolie épicerie située à la place de la Palud, entre l'excellent Café de l'Hôtel de Ville et la confiserie tea-room Moutarlier. Un genre de triangle des bermudes qui me perd à chaque fois, surtout si l'on ajoute à quelques mètres à peine la Ferme Vaudoise où vous attendent d'excellents produits artisanaux du terroir.

Cette minuscule boutique contient un nombre incroyable d'articles, j'en découvre de nouveaux à chaque fois que j'y vais, qui viennent d'Amérique Latine, du pourtour méditérannéen, d'Europe de l'Est et probablement de bien d'autres régions. Vous y trouverez autant des ingrédients non périssables pour cuisiner certaines spécialités (j'y achète par exemple du maïs blanc pour le pochoclo argentin, du maté ou de la farine de maïs pour une recette de beignets vénézuéliens), des épices et des condiments, mais également des produits frais.

mardi 13 mars 2012

Pinterest


Pinterest est ma nouvelle lubie et je ne suis pas la seule.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, pinterest est un genre de collection de panneaux en liège virtuelle où accrocher/ranger/trier les images/liens qui vous intéressent. A tout moment vous pouvez, en quelques secondes, pinner (= accrocher) (= vous comprenez pourquoi ça m'amuse beaucoup, hum) une photo que vous aurez trouvé sur un site web quel qu'il soit (ou presque) ou que vous aurez téléchargé sur un board (= panneau thématique).

Je ne suis pas sûre d'être claire, je vais donc vous expliquer comment moi j'utilise cet outil. Car comme d'autres réseaux, twitter par exemple, ce sont des outils à utiliser à votre guise et selon ce qui vous intéresse. Il n'y a pas de mode d'emploi, ça se comprend en quelques minutes et à part quelques good practices à garder en tête, c'est à utiliser selon vos envies/besoins et c'est ce que je préfère dans ce genre de sites (et ce que je déteste sur facebook, par opposition).

EDIT : j'ai fait un billet didactique complet.

lundi 12 mars 2012

Le poulet du Général Tao


Je vous présente une des (nombreuses) recettes fétiches de mon beau-frère, pourvu de très nombreuses qualités dont trois vont nous intéresser aujourd'hui : il cuisine très bien ET il est Québécois, la troisième est qu'il me supporte suffisamment pour me laisser cuisiner avec lui ET me dévoiler sa recette pour vous. On trouve traditionnellement le poulet du Général Tao dans les restaurants chinois de Montréal, même si elle n'a pas grand chose de chinois au final, c'est une petite merveille de textures et de saveurs. Elle a l'air complexe et longue, mais je vous promets que c'est plus simple qu'il n'y paraît et ça en vaut carrément la peine.

dimanche 11 mars 2012

Autour de Mimosa


Je vous ai déjà parlé du roman Mimosa de Vincent Gessler dont le vernissage a eu lieu vendredi. Pour l'occasion, je me suis inspirée de la couverture, et donc de la fleur, pour créer une manucure. Un fond violet (Funky Donkey de O.P.I.) et un mimosa -ou plutôt ce que j'ai trouvé de plus ressemblant- avec un vernis jaune sous format Nail Art Pen -qui sont des pinceaux très fins, façon liner.

mercredi 7 mars 2012

Brunch au Café des Avenues


Le week-end dernier la pétillante Fraise des Bois (et son poilu) est venue au bord du Léman pour sa villégiature régulière, le dimanche midi, nous avons testé le brunch du Café des Avenues. Nous étions cinq et la table a eu du mal à contenir la totalité de nos commandes.

mardi 6 mars 2012

Descartes et des timbrées


Pendant longtemps je rechignais à aller chercher mon courrier. A quoi bon ? Depuis que la plupart de ma correspondance privée passe évidemment par mail, il n'y avait plus que ces satanées factures que j'essayais d'oublier et quelques mauvaises nouvelles administratives. Il m'arrivait d'ouvrir ma boîte une seule fois par semaine et d'être encore plus dépassée par son contenu. Mais j'ai trouvé une solution : les cartes moches.

Depuis que le #taloz existe (Twitter Apéro de LOZanne), ces timbrés (ayé j'ai justifié mon titre débile, pfiou) qui en font partie m'ont donné envie moi aussi de participer à leurs échanges de cartes postales moches et j'ai commencé ma propre collection que vous apercevez ici. Je n'ai pas compté combien j'en ai reçues, mais au moins deux ou trois par mois, depuis 2 ans. C'est toujours un plaisir depuis d'aller chercher mon courrier. (Rassurez-vous j'ai trouvé une autre méthode pour ne pas voir mes factures : il suffit de ne pas ouvrir les enveloppes et de les entasser MOUAHAHAHAHAH)(hum).

lundi 5 mars 2012

Saucisses farcies aux spaghetti


Cette idée complètement débile, je l'ai vue dans le farfelu blog du Dr Slurp (lisez-le, c'est du bon). Or, quand il y a une idée complètement débile et que j'en ai les ingrédients dans le placard, il FAUT que je teste. Voilà donc la recette des saucisses farcies aux spaghetti.

dimanche 4 mars 2012

The Descendants


The Descendants (Alexander Payne, usa, 2011)

Georges Clooney incarne un père dont l'épouse a un accident et plonge dans le coma. Il a toujours été "le parent de secours" et se trouve fort démuni quand il se rend compte de cet état de fait. Mais il est courageux, et malgré les épreuves qu'ils vont vivre, il terminera en étant un bon père.

T'as baillé à mon pitch ? Moi aussi. Mais j'avoue une certaine mauvaise foi. Les thématiques abordées par ce film ne me touchent pas : qu'est-ce être un bon parent ? Que transmet-on à nos enfants ? Doit-on protéger le patrimoine léguer par nos ancêtres ? Comment accompagner un enfant dans un deuil quand on en vit un soi-même ? Comment faire un deuil quand on est fâché avec la personne qui meurt ? Vaut-il mieux tout savoir de notre conjoint défunt ou lui laisser ses secrets ? Si ces questions vous touchent ou vous intéressent, elles sont abordées, sans forcément être analysées, mais le film en parle et ce n'est pas trop cliché, quoi que pas non plus très original.


Mais oui, Georges Clooney est très bien, il est toujours très bien, ce film ne déroge pas. C'est un plaisir de le voir à l'écran, et pas que pour ma culotte, mais ce type est définitivement incroyablement charismatique. Et il est intéressant de voir Hawaï sous cet angle, non il n'y fait pas toujours beau, oui certaines routes sont défoncées, oui, tout est luxuriant mais à protéger. J'ai pris beaucoup de plaisir à détailler certaines plantes tropicales auprès desquelles j'ai vécu quelques temps (c'est dire si j'étais passionnée par l'histoire... hum).

Bref, je n'ai pas détesté mais je n'ai pas non plus été vraiment intéressée. Je comprends que Clooney ait marqué certains, mais ce film ne méritait pas qu'on en parle autant.

samedi 3 mars 2012

Manucure(s) rouge et noir


Ceci n'est pas une manucure. Ce sont trois manucures. Ou plus précisément une manucure finale, dont toutes les étapes sont portables, ce qui permet d'avoir des ongles habillés pendant une longue semaine. La première étape est simple : poser votre plus joli rouge. Pour moi c'est Vodka & Caviar de OPI, what else?

jeudi 1 mars 2012

Albert Nobbs


Albert Nobbs (Rodrigo Garcia, UK-Ireland, 2011)

(Cet article va comporter quelques spoilers, je n'ai pas réussi à le rédiger sans.) En préambule sachez que j'ai énormément aimé ce film. La réflexion qu'il propose est très intéressante, son discours féministe sous-jacent passionnant, les acteurs sont tous impressionnants, les décors et ambiances lumineuses très convaincantes et la sobriété des cadrage toujours juste. Je vous encourage vivement à aller rencontrer Albert Nobbs de vous-même (et à éviter de lire la suite si vous ne supportez aucun spoil, mais promis, ce que je dévoile ne vous défleurera pas le plaisir de découvrir le fil du scénario).

Pâtes aux endives (cuisson risotto)


L'hiver, les légumes de saison sont vite répétitifs. Les choux de toutes sortes, la betterave, les pommes de terre, les carottes, les poireaux, les salsifis (j'en ai jamais cuisiné), les navets, le céleri, les topinambours et... les endives. En février ça devient un peu pénible quand on a pas envie de passer du temps en cuisine. Pour ma part, j'ai toujours des endives au frigo, mais après 8 salades aux sauces différentes (je vous recommande huile de sésame, jus de citron et mélasse de grenade, avec des cerneau de noix) et malgré des endives au jambon au madère, on en a un peu marre. Et ce jour-là j'avais envie de pâtes et la flemme de salir deux casseroles (mon menu évolue très souvent avec ce genre de paramètres) pour faire la sublime recette de Monsieur Tout Le Monde (qui fait manger des chicons même à ceux qui n'aiment pas ça) et surtout je n'avais pas de vin blanc ouvert.

Je me suis donc rabattue sur ma recette la moins photogénique du monde mais dont je ne me lasse pas : mon pastasoto (pâtes cuites façon risotto) aux endives. Peu d'ingrédients et de ceux qu'on a toujours au fond du frigo, une seule casserole, le temps de cuire des pâtes. Même si j'adore cuisiner de manière plus élaborée, ce genre de recettes où je passe 2 minutes 30 en cuisine, puis je n'ai qu'à attendre que ça cuise en lisant mes RSS sont celles qui prennent le plus souvent le pouvoir dans ma cuisine.