jeudi 30 juin 2011

Tourisme lémanique

(photo mtlm)

Ces derniers mois, il m'est arrivé régulièrement d'accueillir de parfaits inconnus dans notre douce Hélvétie/Gruyérie/Heidiland/Suisse (choisir votre mention favorite). Enfin, parfaits inconnus pas vraiment, des personnes avec qui je conversais, internetiquement parlant, depuis des années et qui m'ont fait le plaisir de venir me rendre visite un/deux/trois/quatre jours. Quand je dis moi c'est très présomptueux, on est une bande de joyeux lurons sur twitter et une bande de gourgandines/daubeuses tout autour du Léman, et comme je suis une grande gueule organisatrice née engagez-moi j'ai souvent participé à l'élaboration de ces mini-voyages découverte de la Lémanie. Certains endroits ne peuvent que plaire, je vous propose mes incontournables.

Entendu à Lausanne a besoin de vos oreilles

Au printemps 2010, la sémillante M'dame Jo (à qui appartient la photo, merci de lui demander pour l'utiliser) lançait Entendu à Lausanne. Après des débuts un peu mous, Entendu à Lausanne peut fièrement se vanter aujourd'hui d'avoir publié une indiscrétion tous les jours de la semaine (chaque matin à 8h tapantes, pour vous faire sourire avant de commencer à bosser) depuis le 1er février. 5 mois d'anecdotes, malentendus, paroles d'enfants, de vieux, d'alcoolos, de petites méchancetés entre amis, de phrases de drague ratées, de racisme et sexisme ordinaires. 100 posts venant d'une trentaine de contributeurs différents.

Nous avons besoin de vous pour maintenir ce rythme de publication quotidien ! Cet été a déjà commencé, c'est particulièrement flagrant dans la pénurie de vos messages...

Alors laissez traîner vos oreilles dans les bus, les trains, les bateaux, les métros, sur les terrasses, les plages, dans les commerces, au bureau, etc. Et sachez qu'un bon Entenduàlausannien a toujours de quoi noter une phrase, parce que quelques minutes suffisent à perdre une précieuse contribution.

mercredi 29 juin 2011

Bobbi Brown hydrating eye cream


J'ai ENFIN trouvé le CDY parfait. Enfin pour moi, c'est tellement différent d'une personne à l'autre. J'ai le contour de l'oeil (ou contours des yeux -> CDY pour ceux qui n'auraient pas compris) très deshydraté, des cernes bleues, mais très rarement des poches, la trentaine très rieuse et j'ai abusé du soleil quand j'étais jeune et bête. Donc je suis marquée et ça se voit vite si un hydratant ne l'est pas assez sur la durée.

mardi 28 juin 2011

Sélection nailosphère


Je vous avais proposé il y a quelques mois une sélection de blogs de maquillage, pour apprendre à se maquiller sur le web et/ou s'inspirer, je me suis dit que ça pouvait vous intéresser d'avoir également une sélection de blogs/sites concernant les ongles.

D'abord sachez que la "nailosphère" est ENORME, le nombre de blogs uniquement consacré aux vernis est ahurissant, mais de qualité très diverses également. Certains proposent uniquement des swatchs de nouveautés, d'autres des idées de nail art des plus simples aux plus improbables, j'ai décidé de vous faire une sélection très "serrée", parce que bon, faut être un peu folles pour lire 50 blogs de vernis à ongle, non ? (C'est moi que je traite de folle hein, pas vous...)

lundi 27 juin 2011

Game of Thrones - le pouvoir au féminin


Depuis quelques semaines, j'ai l'impression que toute ma TL twitter ne parle plus que de Game of Thrones, ou #GoT pour les intimes. J'ai été aspirée dans l'enthousiasme général, j'ai d'ailleurs commandé les trois premiers tomes parce que ce sera beaucoup trop dur de ne pas connaître la suite pendant les neuf prochains mois... Ne lisez la suite du billet que si vous avez déjà vu cette saison 1 entièrement ou si vous connaissez l'intrigue grâce aux livres ou encore si vous ne souhaitez pas du tout la voir, parce que je vais spoiler, constamment. Vous êtes prévenus. Mais avant ça, sachez que Même pas mal a déjà fait d'excellents compte-rendus concernant la série : un brillant résumé bourré de mauvaise foi et une analyse du générique. Je m'estime donc libérée d'entrer dans ces détails, merci Gaël. D'ailleurs tout le monde en parle partout, à quel point c'est bien raconté, illuminé, monté, joué, etc... Je suis d'accord sur tous ces points, j'ai ADORE cette première saison, à tous les niveaux également, en particulier en ce qui concerne les lumières et les cadrages, j'espère que Montjo aura accroché également, son analyse sera forcément passionnante (et je vous recommande son blog de chef opérateur, si les billets sur l'équipement ne m'intéressent pas du tout, ses analyses de lumière sont par contre fascinantes !).

vendredi 24 juin 2011

Manucure tricolore, mode d'emploi


Je vous présente ma dernière folie qui fait mal aux yeux en date. Tout a commencé avec une envie de tester du jaune, c'est la it couleur du moment, mais je n'étais franchement pas convaincue, il fallait que j'en aie le coeur net et j'ai donc testé le Acid Yellow de Mavala. Résultat : je n'aime pas. Je suis sûre que sur une peau mate ou noire ce doit être sublime. Sur moi non.

jeudi 23 juin 2011

Le Chat du Rabbin


Le Chat du Rabbin (Antoine Delesvaux et Joann Sfar, France, 2011)

L'histoire elle-même ne m'a pas beaucoup intéressée, je vous laisse la découvrir par vous-même, sans pour autant me déplaire, quelques moments sont longs et/ou inutiles, voire carrément redondants. La tolérance prônée est un peu trop naïve à mon goût, mais parfaite pour un jeune public, quoique certaines scènes (une en particulier) soient un peu violentes pour ce même public et qu'un des personnages (le russe fou) doit être incompréhensible pour eux.

mercredi 22 juin 2011

Accord sirène


Je vous ai déjà montré le Mermaid's Tears de OPI, j'ai eu envie de l'assortir logiquement avec le sublime Mermaid de Lime Crime (merci Fraise !) et je continue dans mon envie de liner de couleur vive.

mardi 21 juin 2011

Limitless


Limitless de Neil Burger (usa, 2011) n'est pas un film indispensable, mais j'ai néanmoins passé un bon moment, suffisamment pour avoir envie de vous en parler.

On commence le film au sommet d'un immeuble New Yorkais, avec un homme qui va probablement se suicider et qui nous raconte son histoire (exactement le même principe que 99 Francs de Ian Kounen), elle commence quand sa copine le quitte, puis, par hasard (évidemment) il rencontre un vieil ami qui lui propose une drogue très particulière.

lundi 20 juin 2011

Manucure turquoise/violet


Contrairement à Mermaid's Tears de OPI que j'avais finalement laissé tel quel, avec Blue Curaçao de Mavala, je ne sais pas ce qui m'a pris mais je l'ai bousillé alors que j'aurais du le laisser tel quel. J'ai d'abord posé deux couches de Curaçao Blue donc. Et je l'ai laissé séché, et ça m'a paru "pas assez". J'ai cherché dans mes top coats et trouvé le sublime Frenzy de Sinful Colors (marque que j'aime de plus en plus d'ailleurs, heureusement qu'elle est introuvable en Suisse sinon je ferais des razzias incontrollables !), il est composé de micro-paillettes rose, turquoises et violettes, et de surcroît facile à enlever, une merveille.

dimanche 19 juin 2011

Mangue amère


J'avais beaucoup aimé La Colère des Aubergines de la même auteur, Mangues Amères de Bulbul Sharma est tout aussi savoureux, entre le roman et le recueil de nouvelles. Pour un enterrement, les femmes de la famille se réunissent pour cuisiner et en coupant les légumes, chacune y va de son histoire. Chaque histoire est liée d'une manière ou d'une autre à la cuisine, aux ingrédients, aux préparations et nous plonge dans la culture indienne depuis l'intérieur des maison. On y observe des liens familiaux complexes, des habitudes culturelles inconnues, des odeurs et parfums envoûtant, des rites quotidiens décryptés. Autant passionnant pour qui aime la littérature tournant autour de la cuisine, que pour celui qui apprécie la littérature de voyage ou celle plus sociologique décryptant les rapports hommes-femmes.

samedi 18 juin 2011

Mermaid's Tears OPI


Après avoir posté une manucure sur le mur facebook de OPI swiss, la charmante Caroline a voulu me remercier et m'a envoyé Mermaid's Tears, de la dernière collection OPI, Pirates des Caraïbes. Donc vous, Suissesses et accros aux vernis, n'hésitez pas !

vendredi 17 juin 2011

The Killing (US)


The Killing est une série danoise adaptée par la télévision américaine. Elle se passe à Seattle et ses paysages gris et pluvieux lui donne une ambiance grise et glauque qui convient parfaitement à cette histoire particulièrement torturée. Une enquêtrice est sensée libérer sa place pour un nouvel enquêteur lorsqu'une sordide disparition avec soupçons de violences sexuelles et de meurtre se produit. Elle s'y engouffre à coeur perdu avec son nouveau partenaire.

Je ne veux rien dévoiler de l'histoire dont le suspense est très bien mené et que je me voudrais de vous détruire, mais sachez qu'elle mêle habilement politique, racisme et religion, violence (certaines images sont très crues, âmes sensibles s'abstenir). C'est une série policière étonnante dont je ne connais pas encore l'issue de la première saison au moment où je tape ces lignes (finale dimanche) et dont je me suis délectée de chaque épisode en m'étonnant d'y accrocher autant. Car ce n'est pas une série facile.

jeudi 16 juin 2011

Les doigts de fée de Fraise ont encore frappés


Lors de son dernier séjour lémanique, Fraise des bois a véritablement joué au Père Noël, je vous ai déjà parlé d'un vernis holographique, mais elle a aussi amené des fards à paupière fait maison en particulier son dernier né bicolore, c'est à dire qu'il change de couleur suivant l'orientation de la lumière, il passe du mauve au vert/turquoise et est absolument sublime, le plus beau fard que je possède sans doute aucun. Comme c'est une poudre libre, une base est indispensable dessous et sa tenue est exceptionnelle, cette fille a de l'or dans les mains !


mercredi 15 juin 2011

Chez XU


Un nouveau restaurant chinois a ouvert il y a quelques semaines à Lausanne. Enfin, nouveau, en fait c'est le deuxième XU parce que leur adresse de la Place du Tunnel est toujours pleine, ils ont donc ouvert au Petit-Chène. Le très charmant Guillaume Long avait fait un portrait hilarant de la première adresse, j'ai été tester la seconde.

lundi 13 juin 2011

La prochaine révolution des vernis ?


L'été dernier, pendant que toutes les nail blogueuses (oui, la "nailosphère" existe et est de plus en plus fournie, mais bon, faut être une malade de mon genre pour lire des blogs qui parlent uniquement de ça) (non, je ne vous traite pas de malades) parlait du nouveau "it vernis" Chanel (le pas du tout original Particulière), j'avais pour ma part fait un article, sur les vernis "crack". Isadora, marque suédoise confidentielle ailleurs qu'en Suède (toutefois vendue chez Douglas) avait en effet relancé une mode des années 80 avec sa collection "graffiti" qui comportait 5 teintes et dont j'avais craqué (huhu) sur le top coat noir. Quelques mois plus tard, OPI, China Glaze, puis Essence et même Claire's se sont engoufrés dans la mode et toutes les blogueuses se sont mis à en parler et à "découvrir" cette "nouvelle tendance".

dimanche 12 juin 2011

The Chicago Code


En cette période de pénurie entre-saisons sériesque, je vais tenter de vous en présenter quelques'unes qui pourraient occuper agréablement vos soirées. En commençant par la première (et malheureusement dernière) saison de The Chicago Code qui m'a séduite. Je ne suis pas fan des séries policières en général parce que ce sont souvent plus des séries à épisodes détachés et j'ai toujours été plus intéressée par les séries qui développent une histoire globale, ce qui est pour moi l'intérêt principal de ce genre, dévolopper une histoire sur une dizaine (voir plus) d'heures, ce qui n'est pas permis au cinéma.

samedi 11 juin 2011

Ma nièce est une vernis fashionista


J'arrive dans une fête de famille et ma nièce, un an et demi, me demande d'enlever sa chaussette, parce que Mademoiselle a bien compris que dans la famille, si elle voulait faire admirer ses pieds vernis, sa tante Fun' était la meilleur option. J'ai converti ma soeur au vernis et voilà ce que ma nièce est devenue. Sachez que si elle vous voit avec un vernis écaillé, elle vous le fera remarquer immédiatement. Elle n'a d'ailleurs pas été très convaincue par ma manucure rouge/argent (trop peu parfaite à son goût j'imagine). Sur cette photo, elle porte un très joli bleu clair assorti à sa robe du jour et à ses yeux (Petite Soeur Chérie ne fait pas les choses à moitié) de Essence intitulé Forget-me-not.

vendredi 10 juin 2011

Salade avocat crevettes façon funambuline


Dans la série salade d'été, après l'artichaut-chèvre, il y en a une autre que je fais très très très régulièrement et comme je ne l'ai vue nulle part sur le web, je suppose que je l'ai inventée, alors partageons. Quand j'étais plus jeune je détestais l'avocat, je trouvais ça douceâtre et écoeurant, jusqu'à ce que je comprenne qu'il suffisait de l'équilibrer d'acidité et depuis j'ai du mal à sortir d'un supermarché sans en acheter, sauf que parfois il reste là quelques jours à traîner parce qu'il doit mûrir, et un avocat, d'un jour à l'autre c'est "parfaitement mûr" ou "trop mûr". L'avantage de cette salade c'est qu'elle s'accommode très bien des deux états, voir même d'un "juste pas assez mûr".

jeudi 9 juin 2011

Le test Bechdel



Le test Bechdel permet de définir si un film a un côté féminin ou non. Le test est simple, il pose trois questions : y a-t-il au moins deux rôles (parlants) de femmes ? Est-ce que ces femmes parlent entre elles ? D'autre chose que des hommes ?

C'est vraiment basique mais le nombre de films qui ne passent pas ce test est effarant.

Je vous invite à découvrir et à vous abonner à la chaîne Youtube de Feminist Frequency, elle livre des analyses très intéressantes sans être extrémiste, quoi que parfois je trouve qu'elle exagère (par exemple dans sa théorie de la Manic Pixie Dream Girl où certains rôles féminins ne correspondent pas à son analyse selon moi), ses vidéos sont toujours pleines d'informations et sa manière de tout remettre en question est passionnante.

Je me suis rendue compte qu'une des choses qui m'a particulièrement dérangé dans The Tree of Life est l'absence de côté féminin, il a la pire note dans sa description Bechdel. La mère fait presque partie du décor, elle n'est là que pour ses hommes et ne sert à rien d'autre, elle est comme évanescente, on ne connaît même pas son nom à part "Mrs O'brien"...



Il y a de nombreuses autres vidéos à voir, mais entre le test Bechdel et le Principe de la Schtroumpfette vous aurez une bonne idée du travail de cette spécialiste des études de genre. Depuis que je la regarde, je suis beaucoup plus attentive à ces questions à chaque fois que je visionne un film et j'espère que certains d'entre-vous poursuivront l'expérience également.


mercredi 8 juin 2011

Nouvelle méthode d'épilation à la Cold Cream


Or donc, nan je déconne, recommençons.

Depuis que j'ai découvert la Cold Cream, d'Avène, je l'ai testée de multiples manières, plus ou moins efficaces. Je l'ai définitivement adoptée en masque pour les lèvres, à faire le soir et à garder toute la nuit, même quand j'ai les lèvres gercées ou hyper irritées (sont chiantes ces barbes de trois jours, hum, pardon) le lendemain matin c'est réglé. Je l'utilise régulièrement quand je découvre de la peau de serpent (glamour toujours) sur mes jambes ou mes bras, hop grosse couche et il n'y paraît plus au bout de quelques heures. C'est également la sauveuse de mes coudes, genoux, pieds et mains, nez enruhmé, etc. Bref, toutes les utilisations où la peau est sèche car agressée, où elle a besoin de cicatriser ou simplement d'être apaisée. Bref, la crème doudou à tout faire. Et YOUPIE, j'ai encore trouvé une nouvelle utilisation.

Il y a quelques temps, en demandant un tube de Cold Cream d'Avène dans ma pharmacie habituelle, la vendeuse n'en avait plus, alors elle m'a proposé une Cold Cream générique. Grosse, grosse déception. C'est pas du tout la même efficacité. Donc ce tube traînait, lamentablement, sans que je ne sache quoi en faire. Puis j'ai lu un billet de Julia qui parlait de sa découverte de l'épilation à l'Huile Corporelle d'Avène. Et je ne sais pas comment, en me retrouvant dans ma baignoire, avec mon tube de cold cream tout pourri (copyright HeroCorp) (oui, il faut mettre des copyright partout, c'est important) je me suis dit qu'il suffisait d'essayer.

J'ai toujours la peau des jambes, enfin des mollets, très sèche, pensais-je. Sauf qu'en réfléchissant, c'est faux. C'est juste en été, je veux dire dans ma jachère molletières (glamour encore) hivernale, incroyablement, pas de sécheresse à constater. Et dès que le soleil se pointe, hop. Et je n'avais pas fait le lien rasage-sécheresse, cruche que je suis. Depuis que j'ai testé le rasage à la cold cream, je ne changerai plus de méthode. Déjà, le rasage se fait vraiment en douceur car la peau est protégée, et elle reste hydratée pendant plusieurs jours d'affilée.

Alors bon, vu la dose qu'il faut, je conseille effectivement la cold cream générique, parce que bon, Avène c'est bien, mais en Suisse c'est quand même cher. J'ai et j'aurai donc deux tubes de cold cream dans ma salle de bain dorénavant et les mollets doux et sexy toute l'année (en plus d'être d'une symétrie exceptionnelle).

lundi 6 juin 2011

Monsters de Ken Dahl


Lors d'une discussion avec le très charmant Guillaume Long après une dédicace, nous parcourions un stand d'éditions alternatives de BD et il m'a tendu Monsters en me disant que c'était un de ses derniers coup de coeur. En le feuilletant, je ne suis tombée que sur les moments les plus, euh, comment dire... Monsters parle d'herpès et évidemment, avec mon flair ma chance habituelle je ne suis tombée que sur les pages où l'auteur est nu, ou des scènes de sexe ou carrément des pages un peu gores... Nous étions entre la gêne et le fou rire. Je n'ai pu résister à le commander quelques jours plus tard. Et je remercie Guillaume de me l'avoir suggéré, j'ai pris un énorme plaisir à découvrir cet auteur et j'ai dévoré cette bd, pour la relire ensuite avec autant de délectation.

dimanche 5 juin 2011

Mes ongles rouges et argent


Problème de base : se lever le matin d'une inauguration de Nail Bar où vous risquez de croiser l'équipe d'O.P.I. avec une manucure fail.

samedi 4 juin 2011

The Nail Bar à Genève


Mercredi 1er juin a eu lieu l'inauguration du Nail Bar de Genève (Place St Gervais 1). Après avoir ouvert une, puis une deuxième boutique en 2010 à Lausanne, le Nail Bar (que je vous avais déjà présenté ici) s'étend au bout du Léman. Sur le même principe : avec ou sans rendez-vous, une manucure, pédicure ou simplement une pose de vernis, rapide, soignée, au centre ville, avec une grammes très étendues de grandes marques spécialisées en vernis à l'achat (O.P.I., Essie). De quoi se faire plaisir régulièrement. Comme à Lausanne, une carte (on est un bar ou on ne l'est pas) où les formules nombreuses raviront tout le monde, des petites filles aux hommes, oui, même les hommes. Je vous laisse consulter le menu que les nails baristas se feront un plaisir de vous détailler.

jeudi 2 juin 2011

Tree of Life de Terrence Malick


La question qui se pose dès qu'on sort de la salle c'est "combien de films y a-t-il dans Tree of Life" ? D'office on comprend mieux le fait que le réalisateur avait besoin d'un an (!) de montage supplémentaire pour son film "presque" terminé au printemps 2010 déjà. Dans The Tree of Life il y a "l'histoire" (en fait non, mais j'y reviendrai) d'une famille en deuil d'un de ses enfants. Il y a "l'histoire" (toujours pas) de la planète terre. Il y a une réflexion philosophique à deux balles sur l'insignifiance de chaque être face à la Nature et à la Grâce Divine (majuscules que l'on entend et voit durant toute la projection). Il y a une recherche visuelle et rythmique extrême et sublime d'un cinéaste qui a l'ambition d'écrire un manifeste avec sa caméra (et sa table de montage). Dans The Tree of Life il y a aussi des images de Hubble, des images de Home, bref, de la con-tem-pla-tion.

Comment décrire / critiquer / commenter ce film ? Je crois que je vais faire comme Malick, par petits morceaux construits, qui collés les uns aux autres formeront un texte intelligible. Ou pas.

mercredi 1 juin 2011

Skulls & Bones et Teenage Dream de O.P.I.


Un vernis un peu terne ? Une couleur un peu ennuyeuse, il suffit de la mélanger avec un top coat fantaisie et vous obtenez une manucure originale et élégante. Au Skulls and Bones (collection Pirates des Caraïbes de O.P.I.) j'ai ajouté une couche de Teenage Dream (collection Katy Perry de O.P.I.) et le tour est joué.