samedi 30 avril 2011

La (pas du tout) Perfect mousse de Schwarzkopf


Il y a 4 semaines, j'ai testé la nouvelle coloration Perfect Mousse de Schwarzkopf (CHF 14,90), je voulais changer des colorations Syoss, qui sont pas mal mais j'ai l'impression que leur couleur s'affadit vite, et je voulais tester ces nouvelles textures mousses qui sont sorties simultanément chez L'Oréal et qui vont probablement essaimer dans toutes les marques de colorations prochainement.

La pause
Le flacon-pompe est génial, il fait une mousse épaisse, compacte (il fait même de la mousse avec de l'eau, c'est dingue, du coup je l'ai gardé pour Meylusine, voir ce qu'elle peut inventer avec un contenant pareil !). La pose tient ses promesses, c'est très agréable, on fait beaucoup moins de ratés, tant sur les contours des cheveux (que celle qui n'a jamais eue l'oreille teinte se dénonce) que dans la salle de bain (j'oublie toujours d'enlever mes tapis de bain, je vous laisse deviner leur état). La mousse est tellement fine qu'à la moitié du flacon j'avais entièrement recouvert mes cheveux, j'ai même eu du mal à finir le produit alors que d'habitude, avec mes cheveux longs, je dois économiser.

Le rinçage
Le produit se rince très facilement. Le produit soin qui suit doit être posé deux minutes et se rince également facilement. Dès qu'ils sont secs, les cheveux sont brillants et très doux (m'enfin, comme après chaque coloration, je ne comprends pas pourquoi ils ne commercialisent pas ces après-shampooings-là ?). La couleur est intense, certains la trouveront trop uniforme, moi j'ai beaucoup aimé le résultat.

J'étais donc ravie, et je me suis empressée de raconter ça à mes copines. Très mauvaise idée.

Bilan
Dès le premier shampooing après la coloration, même avec un soin, mes cheveux étaient ternes, difficiles à démêler. Une semaine après la coloration, ils étaient carrément cassés, avec beaucoup de fourches et comme poreux, donc avec des noeuds très importants, des chutes plus importantes également, et ternes. Mais la couleur par contre, continue à être aussi intense... normal me direz-vous, si elle a réussi à tuer mes cheveux, c'est qu'elle a bien pénétré partout.

J'ai lu ci et là (pardon, mais je n'ai pas retenu les noms des blogs en question) les mêmes résultats avec les colorations texture mousse, quelle que soit la marque. Taniazov a perdu tout son volume, trouve que la coloration est complètement uniforme et donc effet "casque" sur cheveux courts et a trouvé ses cheveux secs et ternes, elle a détesté !

A fuir absolument. L'idée de la mousse est géniale mais clairement les formules ne sont pas au point et 5 semaines après, je me suis ruinée en masques nourrissants et traitants divers sans retrouver la nature de mes cheveux. Catastrophique. Pas merci Schwarzkopf... mais j'aurais dû m'en douter quand, dans leur pub, le type qui vente le produit cache sa calvitie avec une casquette.

vendredi 29 avril 2011

Beige - Camel - Expresso


Rien de bien nouveau dans cette manucure, mais je suis assez contente du résultat. J'ai utilisé le deuxième kit Spring Nails de H&M, avec ce beige (qui fait un excellent nude) et ce camel (qui me donne envie d'avoir un sac et des chaussures dans la même teinte, comme c'est original en cette saison, n'est-ce pas ?).

mercredi 27 avril 2011

Les infusions à froid


J'avais déjà fait un billet, mais apparemment le concept d'infusion froide reste étranger à la plupart alors que moi je ne pourrais plus m'en passer, depuis plusieurs années maintenant, j'ai toujours dans mon frigo une ou deux carafes qui infusent. (La bouteille en verre que vous voyez à la droite de la photo est un bocal de sauce tomate recyclé, parfait pour infuser sans prendre trop de place pour les petits frigos ou les frigos de colocation.) Tous les thés et tisanes peuvent être infusés à froid. Les recettes différent selon les sources, ma recette à moi c'est deux sachet ou quelques cuillères à café de thé dans une grande carafe et l'oublier quelques heures ou une nuit au frigo. C'est précis isn't it ? 

mardi 26 avril 2011

Anniverblog


2 ans où je me suis amusée à peinturlurer mes ongles, médire sur des navets, me prendre en photo toute seule, encenser des chef d’œuvres, bla-bla-ter anarchiquement et prendre plaisir à voir que vous me lisez. J'espère continuer à m'amuser autant dans les 2 prochaines années !

Un petit flash-back anarchique ?

Du dedans de moi : avec du NSFBPTP dedans.

Best burger in town : qui continue à me nourrir et m'amuser.

Sacaman : parce qu'il reste encore 4 jours pour voter pour mon sac à main (et profiter de 3 minutes de lol)

Mes Frankenpolish : j'adore l'idée d'avoir des vernis que j'ai inventé qui se baladent aux ongles de filles dans plusieurs pays !

Isadora et son effet grafity : parce qu'en avance de plusieurs mois sur toutes les blogueuses ongle, na !

Et le navet du mois qui est, je crois, ma rubrique favorite.


Vous vous souvenez d'autres billets qui vont ont plu ou que vous n'avez pas aimé du tout ?
Vous aimeriez que je développe quelque chose en particulier ?
Est-ce que ça vous tente mes recettes hyper faciles/hyper flemme/hyper fauchées que je n'ose même pas mettre sur marmiton (et pourtant j'ai osé celle-là) ?

J'attends avec plaisir vos commentaires, critiques et/ou suggestions, mots doux et virements paypal.

lundi 25 avril 2011

Elégance bordelaise - Frankenpolish


Dans notre swap de printemps, j'ai glissé un Franken spécialement inspiré par ma swapée, Esme. J'ai mis du temps à y réfléchir, Esme ne se vernit que les pieds, qu'elle a bronzés en été, elle vient de se lancer dans une nouvelle vie de restauratrice dans la sublime ville de Bordeaux, et, bien que ne la connaissant pas -encore- IRL, je l'imagine élégante, il fallait que mon vernis soit à la hauteur. Je voulais une base de Bordeaux pour célébrer son nouveau choix de vie, je voulais des reflets dorés pour mettre en valeur son bronzage au soleil et il me fallait un vernis de base qui fasse le lien entre les deux. J'ai choisi Diva of Geneva de O.P.I., Or de Lancôme et un vernis de YSL qui m'a servi de base et de flacon (où j'ai caché la marque pour en faire un flacon spécial Esme).

dimanche 24 avril 2011

Vert printemps ou l'assortiment extrême


Après cet intermède swapesque (dont vous allez forcément entendre parler vu que je vais m'empresser de tester tous ces vernis, produits de beauté, livre, etc...), je reviens à mes envies d'assortiment (qui a dit esprit de contradiction, j'ai cru entendre une voix de troll ? #privatejoke) (oui, j'aime les parenthèses longues) (et nombreuses) (non, même pas honte de foutre un # dans un post) (quoique) (trop tard c'est fait) (où en étais-je ?) (arf, on va jamais y arriver) (vous le sentez ce suspense ?) (bon, d'accord, j'arrête). Le vert est une des couleurs les plus mal-aimées qui soient et pourtant, au printemps, elle me titille toujours. J'ai profité de mon envie pour tester un nouveau Kiko. Mais attention, âmes sensibles au vert, ne continuez pas plus loin, j'ai joué la totale cette fois-ci !

jeudi 21 avril 2011

Swap de printemps


Ce deuxième swap dit "de printemps" touche petit à petit à sa fin, il y a eu de nombreux cris de joie, d'hystérie, des concours de grimaces, des explications sur des petits détails attentionnés et bien plus encore, mais tout ça sur un groupe facebook secret. J'ai eu le plaisir de l'organiser, c'est-à-dire de donner à chacune sa chacune. (Et j'ai quand même réussi à foirer cette étape, puisque l'une d'entre elle s'est retrouvée avec deux colis et une autre sans rien. Ce qui a été réglé depuis, mais je m'en excuse encore auprès des trois swapeuses concernées.) Ces deux mois de recherches, achats, réflexion, emballage, postage, stress d'avoir fait moins bien que toutes les autres, ravissement à l'ouverture des paquets des autres, joie et hystérie à l'ouverture du sien, ont été particulièrement bienvenus dans une période un peu complexe pour moi. Merci à toutes ! Ce fut un très joli moment de toutes vous découvrir un peu plus grâce à cet échange de générosités. Si vous voulez en voir plus, Armalite, Poupoune, Fraise des bois, Meylusine, Lady Pops, Julia ont également participé à ce swap et ont fait / vont faire des billets.

Mais passons maintenant au nerf de la guerre : le cadeau, le cadeau, le cadeau. J'ai été über-super-extra gâtée par Armalite, que j'avais choisie (vu que j'organisais, j'avais ce privilège) parce que nous échangeons par blog interposés depuis plusieurs années déjà et qu'elle rejoignait notre groupe de joyeuses swapeuses pour la première fois (dit la fille qui se la joue grande swapeuse alors que ce n'était que la deuxième fois), j'étais sûre que ça l'amuserait plus de faire ça pour quelqu'un qu'elle "connaissait" un peu et, très égoïstement, parce que j'adore son caractère affirmé, ses goûts éclectiques, sa générosité volcanique, sa futilité assumée et sa capacité à être grave et profonde subtilement et en toute légèreté.

Encore plus de violet


Avec ma manucure de camaïeu violet, j'en ai profité pour faire mes yeux en violet également. Un petit maquillage très simple, mais une couleur qui met toujours les iris verts en valeur.

mercredi 20 avril 2011

Tout violet


J'adore ce genre de manucure camaïeu des mêmes teintes, je me suis amusée à trouver des teintes graduelles, juste un petit "problème" avec le majeur qui part plus sur le rouge que les autres teintes, mais ça reste cohérent, les vernis utilisés :


- Lovely Lavender de H&M
- The One and Only de Essence
- Neon Lilac de H&M
- Funky Dunkey de O.P.I.
- Creamy Aubergine de Isadora




lundi 18 avril 2011

Vagues turquoises


Comme promis, je continue à vous parler de ces nouvelles collections Mavala avec une manucure fantaisie avec Rose Shell de la collection Select et Curaçao Blue de la collection Art's color.


Pour réaliser cette manucure, j'ai commencé par bien nourrir mes cuticules (avec ma dernière bouteille d'huile de bleuet de Essence, quel dommage qu'elle ai disparu de la gamme, c'est une merveille), puis les ai dégraissés au dissolvant, c'est très important, si une pellicule de gras, même très fine, reste sur l'ongle, votre manucure aura une tenue médiocre.
J'ai poursuivi par le Post Trauma Nail Treatment de Revlon, qui fait énormément de bien à mes ongles. Les produits Revlon sont relativement chers en Suisse, mais je suis définitivement conquise par tout ce qui compose la gamme de soins, pour celles qui ont régulièrement des problèmes d'ongles, je vous recommande ce produit. Porté seul, il est mat, donc même les hommes peuvent l'utiliser.

samedi 16 avril 2011

Coup d'Eclat



Avec les lots du concours spécial Amazonie, le charmant Teddy de Planète Beauté m'a fait la surprise et le plaisir de m'envoyer deux produits supplémentaires, de la marque Coup d'Eclat (dont il gère les Relations Presse), une crème ultra réconfortante pour le visage et une mousse démaquillante oxygénante. Cette marque était complètement inconnue pour moi, mais issue des Laboratoires Aspta, les mêmes qui font la fameuse crème Nok qui sauve mes pieds d'été depuis plusieurs années, je commençais plutôt confiante !

jeudi 14 avril 2011

Mavala tape en plein dans la tendance (nouvelles collections)


Mavala ne cesse de m'étonner, mais sa communication, Internet en particulier, est toujours aussi mauvaise. Alors voici un long billet, ou tout du moins, vu le manque d'informations que j'ai, un billet plein de photos (vous pouvez cliquer sur chacune pour les voir en plus grand) sur les trois collections Mavala qui sont sorties dernièrement. Deux collections de vernis, Select et Art's Color et une collection de rouges à lèvres, Mavalia

Soyez fières de moi, je n'ai craqué QUE (hum) pour 4 vernis (swatchs ci-dessous) et aucune rouge à lèvre (pour l'instant). Je me sens presque héroïque (bon, j'avoue que mes finances actuelles laissent à désirer). Mais QUAND est-ce que Mavala va commencer à s'intéresser aux blogueuses suisses ???

mardi 12 avril 2011

Découvrir l'Amazonie avec Aïny et Ikove


En novembre, Teddy de Planète Beauté a organisé un concours qui fleurait bon l'Amazonie avec des marques et des produits dont je n'avais jamais entendu parler (mais il a l'art de me donner envie et je vous encourage à cliquer sur le lien du concours où il explique l'historique et l'éthique de ces marques passionnantes). Et j'ai eu la chance de gagner deux produits à choisir chez Aïny et Ikove, je les ai testés pendant quelques semaines et je vous rends mon verdict.

dimanche 10 avril 2011

Le navet du mois : Femme Fatale de Brian de Palma


Femme Fatale (Brian de Palma, France, 2002)

Enormissime navet au scénario complètement improbable que je vais tenter de vous "résumer" ici. Si vous comprenez pas tout, c'est normal.

Une femme, l'héroïne, participe à un casse, qui se passe pendant le Festival de Cannes où elle doit faire semblant d'être photographe pour séduire une actrice (passons sur le fait que les photographes n'entrent PAS dans le palais du festival, parce que si on s'arrête à ces détails, j'arriverai jamais au bout) donc hop, elle la prend en photo, la séduit, l'attire dans les toilettes et lui vole les bijoux qui lui servent de fringues.
Et là, elle double ses associés, dont un va se faire attraper alors qu'elle réussit à s'enfuir. Du coup, elle a la trouille et va se cacher à Paris. Elle planque les bijoux chez une mystérieuse femme habillée tout en habits militaire, à ce moment-là un photographe/paparazzi la prend en photo, elle va se cacher dans un hôtel où un des associés la retrouve et en s'enfuyant elle fait une horrible chute... mais évidemment dans un truc tout mou... et elle se fait recueillir par deux personnes qui pensent qu'elle est leur fille.
Parce que oui, elle a un sosie qui vient de perdre son mari et sa fille et qui a pété un plomb. Elle est donc installée chez cette inconnue, son sosie, elle découvre un passeport et un billet d'avion, et hop, elle prend un bain. Mais son sosie revient et se suicide en jouant toute seule à la roulette russe (et non, ce n'est PAS une métaphore).
Donc, youpie, elle va enfin pouvoir quitter la France sous un faux nom. Arrivée dans l'avion, elle est surclassée en 1e et assise à côté d'un diplomate avec qui elle discute. Là on est à peu près à un tiers du film et arrive le fameux :

7 ans plus tard

vendredi 8 avril 2011

Watermelon de Essie et surprise nocturne


Je vous présente le ravissant Watermelon de Essie. Comme tous les Essie, l'application est super facile, la tenue parfaite, mais il mérite trois couches pour être complètement opaque. Mais évidemment, c'était beaucoup trop simple, avec tous les nouveau vernis ou top coat que je dois tester, je n'ai pu m'empêcher de l'associer au Sparkle Touch de Kiko.

mercredi 6 avril 2011

Fantastic Mr. Fox



Fantastic Mr. Fox (Wes Anderson, usa, 2009)

J'ai pris beaucoup de plaisir à voir ce film tirée d'un roman pour enfants de Roald Dahl, racontant l'histoire d'une famille de renard dont le père renonce à être un voleur de poule pour devenir respectable. Jolies ingéniosités scénaristiques et visuelles, des décors magnifiques et certains détails franchement hilarants, mais ce film manque de substance, voire même de direction. Wes Anderson s'est offert un film d'animation "à l'ancienne" comme un enfant gâté réclamerait un circuit de train électrique "peint à la main". Alors certes, la facture "à l'ancienne" me plaît, énormément. Mais il faut que la forme soit là pour soutenir quelque chose, ce n'est pas le cas.

 Fantastic Mr Fox
Max & Co

Je n'ai pu m'empêcher de penser aux frères Guillaume et à leur charmant Max & Co qui m'a paru beaucoup plus divertissant sur la durée et scénaristiquement plus abouti tout en étant techniquement aussi intéressant que celui de Wes Anderson (qui a apparemment été le grand absent de ses propres plateaux d'animation).
En conclusion, j'ai passé un moment agréable, en particulier à observer les détails visuels, les décors sublimes et les crétineries Andersonienne, mais j'aurais pu m'en passer, si vous hésitez entre les deux, voyez Max & Co, si vous avez des enfants, achetez ce dvd, Fred et Sam Guillaume ont fait mieux que Wes Anderson et j'en suis ravie !

True Grit



True Grit (Joel & Ethan Cohen, usa, 2010)

Une jeune (14 ans) fille veut venger la mort de son père tué par un voleur de chevaux et engage un chasseur de prime (Jeff Bridges, veux-tu m'épouser ?) qu'elle suit dans sa chasse à l'homme, ils seront accompagné par un ranger texan (Matt Damon). La gamine a un caractère prodigieux et réussi à manipuler ces deux durs-à-cuire et à se faire détester tout en se faisant admirer. Ce personnage est passionnant et très bien incarné.



Les paysages sont tout à fait ce qu'on attend d'un beau western. Les dialogues sont tout à fait ce qu'on attend d'un bon film des frères Cohen. L'histoire par contre n'a rien de passionnant, mais la rudesse et les multiples facettes des personnages principaux nous font oublier la linéarité aride du scénario. J'ai passé un excellent moment à rire et à m'en mettre pleins les yeux de ces couleurs délavées de désert qui marquent les visages et les caractères.

Par contre, la fin, pffffffffffff. (ATTENTION SPOILER) Une chevauchée héroïque sous les étoiles, über kitch visuellement (alors que tout le reste du film est tellement juste visuellement, quel dommage), complètement cliché sentimentalement (alors que le reste du film est si brillamment incarné). Et que le cheval meurt. Et que le héros continue à courir. Et qu'il tombe à genoux, presque bibliquement, à 20m du refuge où elle sera enfin sauvée. Et qu'on nous sort le fameux panneau "X années plus tard". Dommage, tout était si réussi jusqu'ici.

Idiocracy




Idiocracy (Mike Judge, usa, 2006)

Ce film se base sur une théorie simple : plus le QI des humains est élevé, moins ils se reproduisent, ce sont donc les très très très bas QI qui vont peupler le monde dans quelques centaines d'années. On se retrouve assez rapidement en 2505 pour découvrir un futur recouvert d'ordures où tout a été privatisé (et donc rien ne fonctionne) et où le Président est un ancien catcheur/acteur porno. Alors certes, il y a pleins de détails hilarants (le fait que tout soit recouvert de publicités, la novlangue, etc...), les dialogues sont plutôt amusants et le prologue est fabuleux, mais je me suis ennuyée. L'idée de base est brillante mais elle est finalement peu exploitée et les péripéties des deux héros du passé au QI "normal" n'ont pas plus d'intérêt que leurs personnalités. Un gros bof (remplis de beaufs) donc. 
Mais regardez ce prologue génial qui se suffit à lui-même, vous aurez vu le meilleur de Idiocracy...


lundi 4 avril 2011

Sacaman

Dans notre petite contrée helvète, nous avons un maître du lol, que dis-je un maître, un super-héros au chapeau masqué, Hatman. Comme tout super-héros, il lui fallait un super-vilain, il en a donc inventé un, le terrible horrible affreux pas gentil Sacaman.


Et là, maintenant, tout de suite, j'ai une petite faveur à vous demander, afin que mon sac à main ne soit pas mort pour rien, vous prenez trois minutes pour rigoler en regardant ce film et à la fin vous votez, je serai ravie, Hatman aussi, ce qui le mettra probablement en forme pour réaliser cette Guerre des Romands que nous attendons tous avec impatience !

Pour continuer votre séance d'abdo-lol, n'oubliez pas les merveilleux Petits Contes Technologiques (mes préférés), la première saison des Valaisans dans l'espace et l'histoire passionnante de l'invention du lol

samedi 2 avril 2011

Qui a la plus grosse ?

Photo piquée chez elle

Chaque mois, wikio fait un "classement de blogs", jusqu'ici, à moins de vivre dans une grotte et de découvrir Internet à l'instant, vous savez. Ce qui est relativement nouveau c'est l'extension des catégories de classements. Maintenant on peut voir qui a la plus grosse en beauté (et c'est un mec, ça me paraît logique, krrrrkrrrrkrrrr) mais aussi qui a la plus grosse en Suisse. Donc je suis passée côté Suisse, parce que j'ai jamais pu résister à un concours de bites. Du coup ils m'ont proposé de partager le classement en avant-première, ouais, même pas peur, et j'ai proposé à mes petits camarades chéris de partager cette exclusivité.


1Fattorius
2Audouchoc
3Le blog de Louis Lepioufle
4Les chroniques d'Angélique
5Juan-Carlos Hernandez - Stage Photographer (Jazz Music Dance Theater Live Instruments Performance)
6Bon pour ton poil
7Lyonel Kaufmann blogue…
8Les chroniques numériques de Bernard Rappaz
9tsr.ch - Info - Le carnet de route d'Yves Magat
10Sarah babille
11La marinière
12Blogeek
13funambul(in)e
14ptite-boukinette
15VictoriaMarchand.ch
16Top Slurp avec Estèbe
17tsr.ch - La chronique météo de Philippe Jea
18Macbrains
19Mille plateaux
20InfGov's Blog par Claude Super

Classement réalisé par Wikio


Alors, j'aimerais remercier mes parents qui me foutent suffisamment la paix pour que j'aie le temps de bloguer sans qui je ne serai rien, ma soeur et ses poilus qui m'aident à me rendre compte à quel point je suis heureuse citadine sans enfant que j'aime d'amour, ma webmistress de choc sans qui je serais encore à me prendre la tête entre 8 comptes photo pour illustrer mes articles, le chômage qui me pousse à bloguer régulièrement pour ne pas crever d'ennui et d'inquiétude pour le futur, mon abonnement cinéma, Vuze, mes followers twitter qui supportent toutes les conneries que je n'ose pas mettre ici et mes amis IRL qui supportent celles que je n'ose même pas mettre sur twitter. Et je suis ravie de cette 13e place qui devrait me porter la poisse chance.


vendredi 1 avril 2011

Vert sur vert (et M.A.C. fail)


Longtemps que je n'avais pas posté mes yeux par ici, ces temps je fais un peu tout le temps la même chose, et je n'achète plus vraiment de fards, avec mes quatre palettes pleines, je tombe rarement sur une couleur tellement différentes de celles que j'ai déjà qu'elle me saute dans les mains. J'ai malheureusement fait une exception avec Ego, un fard "Mega Metal" de la collection Peacocky de M.A.C.