mercredi 28 décembre 2011

Liner de fête


Je vous ai présenté hier ma manucure de fête, je l'ai accompagné d'un liner tout aussi kitch festif. Mon doré à paillette de Essence n'étant pas couvrant du tout, j'ai commencé par deux traits d'un liner bronze de chez MAC, puis j'ai posé les paillettes.

mardi 27 décembre 2011

Manucure de fête


Pour Noël on peut se lâcher sur le kitch, même dans les manucures, vous voyez ici List A de Essie, très beau rouge mais très chiant à poser et pas très résistant ni très opaque et par dessus un dégradé de Gold Diamond de Mavala. Du rouge, de l'or, what else ?

lundi 26 décembre 2011

Julie & Julia


Julie &  Julia (Nora Ephron, usa, 2009)

Julie presque trentenaire heureuse en ménage, s'ennuie dans la vie. Elle décide de faire un blog où elle racontera la réalisation de toutes les recette de son idole, Julia Child, en un an. Le film se passe à New York de nos jours et à Paris dans les années 50.

dimanche 25 décembre 2011

En cuisine avec Alain Passard


En cuisine avec Alain Passard (scénario de Alain Passard, dessin de Christophe Blain, recettes d'Alain Passard, éditions Gallimard)

Depuis que j'ai vu cette bd en rayon, j'en ai rêvé, mais j'ai hésité, elle était chère et j'avais très peur d'être déçue. Puis Guillaume Long m'a convaincue et Monsieur Tout le Monde me l'a offerte pour mon anniversaire lors d'une virée bruxelloise. J'ai été conquise. Plus que conquise.

samedi 24 décembre 2011

Christmas is all around us, I feel it in my toes


C'est la saison, l'autre elle a fait une semaine de gifs moisis de Noël, moi j'ai bien le droit de faire du kitch Noël aussi. Ce post n'a donc AUCUN intérêt à part exhiber ces photos et vous contaminer avec cette putain de chanson de merde que @JimMacFly m'a refilé il y a plus de deux semaines et dont je n'arrive à pas me débarasser. Enjoy !

Galerie de la Reine à Bruxelles



Christmas with Carla and Christmas with Kate chez Holy Cow


Christmas with Kate

Comme je le soupçonnais, je n'ai pu résister aux burgers de noël du Holy Cow. Ils proposaient deux recettes, du 1er au 14 le "Christmas with Carla" et du 15 au 31 le "Christmas with Kate". Irrésistibles.

vendredi 23 décembre 2011

Star Wars snowflakes mode d'emploi



Hier matin, je suis tombée sur ce lien de design qui permettait de faire des flocons de neige avec des personnages de Star Wars. Il fallait que je les fasse, c'était indispensable. Et je sens que toi aussi tu en as besoin. Je te livre donc quelques conseils pour un joli bricolage de Noël.

jeudi 22 décembre 2011

Essence teint vos lèvres


Depuis quelques collections, Essence met dans ses collections des produits teintant pour les lèvres, ici un gloss de la collection des super-héroïnes et un produit teintant de la collection Twilight. J'ai testé pour vous.

mercredi 21 décembre 2011

La Guerre des Romands


(Conseil : baissez le volume de vos oreilles)

Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !

(Vous pouvez enlever les mains de vos oreilles.)

Ça y est, enfin, La Guerre des Romands (suite et fin des Valaisans dans l'espace) est sortie ! Si vous avez compris cette phrase, pas besoin de lire la suite, soit vous avez déjà pré-commandé votre dvd ou vous êtes rués à la FNAC (gaffe, ça se vend comme des petits pains m'a dit la vendeuse, meilleure vente du jour hier, ils étaient en rupture de stock à 15h, ils en avaient recommandé le double pour aujourd'hui).

Si vous n'y comprenez rien, petite mise en contexte. Les Valaisans dans l'espace est une série animée réalisée par le charmant Hatman, vous trouvez les épisodes ici, ici, ici et ici. Si vous n'êtes pas Suisse, vous passez à côté de la plupart des certaines blagues, mais j'ai testé sur un français, un belge et un québecois et ils ont ri, donc ça peut marcher quand même. Parce que Hatman est drôle, très drôle, mais je ne suis pas objective.

La Guerre des Romands se passe en 3115, l'équipage de veille et son commandant, le fameux John Bonvin sont invités pour l'apéro sur le vaisseau vaudois (ils ont des flûtes) et je ne peux pas en raconter plus sans vous dévoiler des blagues, ce que je me refuse à faire. Sachez toutefois que les décors et lumières sont magnifiques, les coupes de cheveux valaisannes, les vaisseaux tunés et les accents prononcés. La musique, les vaisseaux et les décors spatiaux nous emmènent réellement dans une bataille où les coups bas ne sont pas rares (mais sont hilarants). Par contre, contrairement aux Valaisans, l'ambiance est voulue dramatique, ce qui rend les dialogues encore plus savoureux et je ne doute pas que certains deviendront cultes. Tu vois comment ?

Bref, achetez ce dvd, en plus du film (qui dure une demi-heure), vous trouverez les 4 épisodes des Valaisans dans l'espace, des bandes annonces, 20 minutes sur les coulisses et d'autres surprises (la belette est replète, je répète, la belette est replète). Pour ma part, en plus de mon exemplaire reçu pour bons et loyaux services (je rappelle qu'Hatman a violemment éventré un de mes sacs à main, ce n'est que justice), j'en ai acheté 3 pour les offrir à Noël.

Je vous laisse avec le titilleur :


samedi 17 décembre 2011

Télégramme


J'ai trouvé un joli rhino volant, je vous laisse l'admirer quelques jours pendant que je l'imite et que je m'envole pour Bruxelles.


vendredi 16 décembre 2011

Le meilleur anti-cernes du monde, saison 2, toujours bobbi brown


Je vous avais parlé de l'anti-cerne bobbi brown avec enthousiasme ici. Et je vous montre le résultat de cet enthousiame : j'en ai complètement vidé le pot ! Vous me direz que ce n'est pas exceptionnel, mais je vous assure que si, il y a tellement de tentation maquillagesque qu'il est non seulement rare que je finisse complètement un produit, mais encore plus rare que je rachète exactement le même. 

jeudi 15 décembre 2011

Show Time by Mavala ou le degré zéro de l'originalité


L'année dernière, pour les fêtes, Mavala sortait la Diamond Collection, 6 vernis à paillettes. Cette année, Mavala, pour les fêtes, sort la collection Show Time, 6 vernis à paillettes. Comme c'est original. Bref, si vous n'aviez pas craqué l'année dernière, voici Sparkling Blue, Sparkling Red, Sparkling Gold, Sparkling PinkViolet, Sparkling Silver et Sparkling OrangeBronze. Pour ma part j'ai ce qu'il me faut, non merci.


Et j'en profite pour une requête, chère Mavala, moi qui suis une fidèle de tes produits, je ne regrette qu'une chose : la pauvreté de ta communication. C'est la croix et la bannière pour obtenir des informations sur tes futures collections, des visuels, des dates précises, etc. Tu perds de nombreuses occasions de faire parler de toi, c'est regrettable. Et d'ailleurs tu devrais m'engager je ferais ça très bien.

mercredi 14 décembre 2011

Barney's Version


Barney's Version (Richard J. Lewis, usa, 2010)

Barney est un juif canadien qui s'ennuie dans la vie. Il commence par épouser une fille qu'il croit avoir mise enceinte dans son groupe d'amis artistes qui se dévergondent en Italie, cette fille finit par se suicider,  veuf, il rentre au Canada et devient producteur de soap opera à la télévision, sans aucune illusion sur l'intérêt de ses productions. Il rencontre alors une fille intelligente, canon, plutôt drôle et surtout issue d'une famille richissime et décide de l'épouser (sublime Minnie Driver, vous vous souvenez de la copine de Matt Damon dans Will Hunting ?)

mardi 13 décembre 2011

Il neige !


Enfin, il neige, pas encore ici, mais sur mes ongles, peut-être que ça fera enfin venir les flocons en plaine ! Encore une fois j'ai craqué sur une déco chez Pshiiit. Très facile à reproduire, il suffit d'avoir un dotting tool et un blanc suffisamment opaque, posé ici sur le très beau Deep Blue de Mavala, bleu marine légèrement irisé. Je n'ai pas résisté à ajouter le top coat Sparkle Touch de Kiko.

lundi 12 décembre 2011

The Help


The Help (Tate Taylor, usa, 2011)

Jackson, petite ville du Mississipi, début des années 60, Eugenia est de retour de l'université, elle rêve de devenir journaliste, ou écrivain, ou les deux. Toutes ses amies sont mariées et mères. Elle veut écrire et trouve une pige dans le journal local où elle doit reprendre une rubrique explorant les trucs et astuces de la parfaite ménagère. N'y connaissant rien, elle décide d'aller interroger la bonne d'une de ses amies. En discutant avec cette bonne qui lui fait penser à la femme qui l'a élevée, pas sa mère donc, sa bonne, et avec ses yeux neufs sur la ségrégation raciale grâce à son éloignement universitaire, elle décide finalement d'écrire un livre de témoignages du point de vue de ces bonnes.

samedi 10 décembre 2011

funambuline facebook et moi

Détail d'un dessin d'Hislaire dans Bidouille&Violette

Je reçois de plus en plus de demandes d'"amitié" sur facebook de la part de parfait(e)s inconnu(e)s. Au départ, m'étant inscrite sous pseudo, ça ne me posait pas de problème, puis j'ai eu cette période farmville où ramasser des carottes virtuelles évitait que je me suicide d'ennui au bureau et donc je suis devenue "amie" avec le plus de monde possible pour recevoir des cadeaux virtuels ridicules. Aujourd'hui pas mal de choses ont changé, il me paraissait utile de faire un petit point.

Je suis funambuline depuis plus de 8 ans maintenant, ce pseudo choisi en 30 secondes parce que j'avais une affiche avec un funambule sous les yeux a fini par être une identité dans laquelle je me reconnais réellement. J'aime ses sonorités, sa forme et l'idée de naviguer entre deux mondes finalement tout aussi réels l'un que l'autre. Je suis funambuline partout sur le net, je n'ai pas d'autres pseudos (ou alors celui-là légèrement modifié parce que non disponible). Mon identité "réelle" n'est jamais mélangée à mon pseudo et j'entends que ça reste ainsi, du moins pour l'instant (d'où ma suppression de certains commentaires qui parfois citent mon prénom) .

Depuis que facebook permet de s'abonner à quelqu'un sans être son ami, j'ai décidé de faire un grand nettoyage de printemps sur mon profil, et de ne plus être "amie" qu'avec des personnes que j'ai véritablement croisées IRL (ou avec qui j'ai eu suffisamment d'échanges "virtuels" au cours des années). D'autant que les publications de mon profil sont la plupart du temps publiques, donc tout le monde peut y avoir accès. Et parce que mon utilisation de ce profil facebook est pratiquement celui d'une page personnelle, j'ai décidé de ne pas faire de fan page de ce blog surtout que je ne compte pas organiser de concours où celle qui commente, qui RT, qui like, qui me lèche entre les orteils, gagne un vernis gratuit.

Dans la colonne de gauche vous trouvez les autres "lieux" où je sévis, de mes recettes marmiton à twitter, en passant par le burger blog et entendu à lausanne, et également facebook, donc. J'espère que ceux que je vais "dé-friender" (je sais, ce terme est barbare) comprendront (on ne le voit pas forcément, vu que vous resterez "abonnés").

Ah pis tant qu'on y est, je suis une garce qui ne pratique pas le follow back sur twitter.

mercredi 7 décembre 2011

Hopp Suisse !


Après la coupe du monde du rugby et malgré leur prochaine ouverture à Genève (j’irai tester bientôt, promis), le Holy Cow ne faiblit pas dans le burger thématique. En novembre, ils proposaient le Hopp Suisse ! Recette : bœuf, fromage à raclette, viande séchée, confit d’oignons. 

mardi 6 décembre 2011

Challenge photo 26-30

De Haan, côte Belge (couleurs d'origines du coucher de soleil)
Thème 26 : regard





lundi 5 décembre 2011

Challenge photo 21-25



Les talons sur pavés Bruxellois, oui, c'est possible.
Thème 21 : nuit.

dimanche 4 décembre 2011

samedi 3 décembre 2011

Challenge photo 11-15

Photo "insolite" des poissons qui observent avec dédains les sculptures jardinières 
ornant le jardin d'hiver du jardin botanique de Bruxelles.

vendredi 2 décembre 2011

Challenge photo 6-10

Jardin botanique de Bruxelles (pour illustrer l'automne)


Suite du challenge photo après les thèmes d'hier, on recommence avec le 4 suivants... et enfin je rentre dans le rang...




jeudi 1 décembre 2011

Challenge photo 1-6

La photo dont je suis la plus fière (on clique, on voit en grand), grâce à de jolies lampes et un jeu de reflets, j'ai transformé le ciel de la côte Belge en décor de science-fiction avec une planète aux six lunes. 


Cette chère Armalite a lancé un concours de photos durant le mois de novembre, il s'agissait de trouver des illustrations pour 30 thèmes. Au départ très enthousiaste et productive, je me suis rendue compte au fur et à mesure que certains thèmes allaient vraiment me poser problème (EDIT : d'ailleurs j'ai abandonné pour l'un d'entre eux, pourtant c'est vraiment pas celui qui m'inquiétais au départ, va comprendre Charles). Pour certains j'ai carrément une mosaïque, pour d'autres, j'ai eu du mal à trouver un seul cliché, j'ai même dû tricher en piochant dans des photos prises pour d'autres occasions. Afin de ne pas surcharger vos yeux, les 30 thèmes seront diffusés divisés en 5 parties, tous les jours, vous pourrez découvrir les 6 thèmes suivant, ici et sur le blog d'Armalite pour les autres participations. J'espère que ça vous intéressera.

mercredi 30 novembre 2011

Cette année, j'offre une chèvre


Chaque année la course aux cadeaux de Noël m'ennuie. J'adore faire des cadeaux, je n'aime pas être obligée d'en faire à une date précise, à des gens qui n'ont pas d'envies ou de besoins spécifiques (ou qui ne savent pas les exprimer) et à qui j'ai l'impression d'avoir déjà tout offert, c'est en particulier le cas pour ma famille ou à moins de trouver une idée vraiment originale, je finis en général par offrir des livres, ce qui est sympa mais entre celui qui me dit qu'il en a trop à lire et celle qui a tout lu, je n'ai pas l'impression de vraiment faire plaisir. C'est différent avec les enfants, évidemment.

Alors cette année, j'ai décidé de faire dans l'inédit et j'espère que ça leur plaira. Pour mes parents et mes beaux-parents, j'ai acheté :


C'est super simple, en quelques clics vous choisissez vos cadeaux (entre 22.- pour une marmite de soupe et 750.- pour une épicerie villageoise), puis vous terminez votre commande en entrant votre adresse. Quelques jours plus tard, par courrier, vous recevez la facture et le(s) certificat(s) que vous pourrez offrir à vos proches pour leur expliquer leur cadeau. Si ça vous intéresse, quand je les reçois je les prendrai en photo pour vous montrer.

L'EPER est certes une ONG à tendance protestante, mais j'ai une totale confiance dans le fait que cet argent sera investi exactement où il est prévu qu'il allait être investi. Et même si Noël pour moi n'a d'autre signification que de perpétrer le mensonge du Père Noël pour mes neveux et ma nièce, cette année, je suis plutôt fière de moi. J'espère que mes proches apprécieront (et qu'ils seront surpris, mais je compte un peu sur leur désintérêt total pour ce blog, à part Petite Soeur Chérie à qui j'offre autre chose parce qu'elle est pas encore vraiment adulte, malgré ses talents maternels, donc j'ai bon espoir).

Si vous connaissez des possibilités similaires en France et en Belgique, n'hésitez pas à partager vos adresses dans les commentaires ! Pour ma part je ne peux que vous recommander vivement la Z.O.B. j'ai vu leur travail de mes yeux et je rêve de recevoir un zébu !

Et vous, ça vous tente ?


EDIT : Pour les belges, Sylvie me signale ci-dessous qu'il y a la même chose (ou presque) chez OXFAM. On cherche toujours pour la France, parce qu'un cd des Enfoirés c'est vraiment trop dur.

dimanche 27 novembre 2011

Sirène au bout des ongles


Certaines vont me dire que les sirènes, ce n'est pas de saison, mais moi j'ai envie de bleu toute l'année. Dilemme résolut par cette manucure : un dimanche de rienfairitude seule à la maison -ce qui risque de ne pas m'arriver avant l'année prochaine- et l'envie d'avoir des ongles présentables pour mon prochain rendez-vous avec Armalite. Il me faut donc une manucure qui tienne. Solution : pleins de couches, des stickers à motif et des paillettes. Résultats : des vagues, des bleus et des écailles.


samedi 26 novembre 2011

A cause des garçons

(Détail d'une photo de Saul Leiter, une "blogueuse" d'avant les blogs ?)

Je l'ai glissé dans ce blog, en allusion plus ou moins discrètes (sachant que la discrétion n'est PAS ma principale qualité) depuis quelques semaines, alors soyons clairs : je ne suis plus célibataire. Lui est entré dans ma vie de manière tonitruante et délicieuse. Voilà. Mais ce n'est pas ce dont je vais vous parler aujourd'hui. Après quelques années difficiles pour mon moral et mon égo, ces derniers mois, et donc en particulier ces dernières semaines, ce même moral remonte en flèche.

Je vous racontais, il y a quelques semaines, en vous présentant ma coiffeuse, que j'aimais particulièrement ce rituel matinal, où je m'asseyais dans le calme en me maquillant et que ça me permettait de me construire une sorte de barrière pour mieux supporter le monde extérieur. Les rituels sont souvent importants dans des périodes de déséquilibre. Dans cette période où je me sens plus sereine et en phase avec moi-même, certains de ces rituels perdent de leur utilité et je me redécouvre sans maquillage.


vendredi 25 novembre 2011

Je suis une fille très obéissante

Ma douce amie et maîtresse ès #gravelax, aka Nekkonezumi jolie, m'a proposé, à cause d'un certain tambour, de répondre à quelques questions, façon porc très chinois. Et comme je suis une fille très obéissante quand je veux, je m'exécute.

1 – une danse

Celle des feuilles mortes dans le vent d'automne, celles des vagues qui frappent une falaise, celle des nuages dans un ciel bleu ou encore, celle d'un sac en plastique façon American Beauty.







2 – un son

Le rire de ma nièce.




3 – un rire


Celui que l'on partage, en osant être crétins à deux nus dans un lit parce qu'on est en toute confiance, celui qui se partage avec des amis en partant dans un énorme fou-rire dont on se souviendra à peine la source le lendemain, celui qui vous surprend au détour d'une image, d'une phrase, d'un dialogue et explose en éclats.



4 – un film


C'est la pire question pour moi, quoi que je réponde, 1h après avoir publié ce billet, j'aurai une autre idée. Alors on va rester, simplement sur un film culte et une mélodie qui me trotte dans la tête pendant des semaines à chaque fois que je le vois. (Et en passant, Terry Gilliam, je t'aimeuuuuhhhh. Voilà, il fallait que ce soit dit.)




5 – un gri-gri

Mon Iphone. Oui, je sais. Mais je me suis rendue compte en l'oubliant à la maison l'autre jour, que depuis  12 mois qu'il m'accompagne, il ne s'est jamais éloigné de plus de 2m de moi, et ça ne va pas en s'arrangeant. Bon, évidemment, c'est en attendant la prochaine révolution de la pomme.


6 – un mensonge

Un sans importance, qui permet de ne pas blesser quelqu'un en lui disant une vérité trop crue.



7 – posé sur ma table de chevet


Jon Snow Une lampe avec une jolie lumière, une PAL -qui stagne depuis des mois pour cause de Georges R.R. Martin, mais comment lui en vouloir ?-, un réveil à pile (même si je ne l'utilise plus pour me réveiller, au cas où), des boules quiès, et une boîte secrète.


8 – une époque

J'aurais voulu avoir 20 ans en 1905. Bon, soyons clair, si possible d'une famille très éduquée et pas fauchée qui se serait intéressée à la photographie dès mon enfance, j'aurais voulu être une "opératrice Lumière" et sillonner le monde en tournant ma manivelle.


9 – une gourmandise

... au chocolat. Parce que je suis une salée (attends, tu vas comprendre) et que quand je m'octroie du sucre, c'est que j'en ai vraiment vraiment envie, mais du coup, un tout petit morceau me suffit. Et si tu veux plus de précision, je serais une ganache de Chez Bertrand, rehaussé de sa fleur de sel. Croquée en une bouchée, je la laisse ensuite fondre dans la bouche et j'ai du mal à m'empêcher de faire ma Meg Ryan (vous savez, la fameuse scène où elle simule un orgasme dans un restaurant), sauf qu'on est réellement pas loin, de l'orgasme, buccal. (Je sens que cette dernière phrase va encore m'attirer des mots clés passionnants, hum.)



10 – une machine agricole


Elle fonctionnerait sans essence et aiderait à planter et récolter des légumes locaux, en pleine terre, en plein air, sans engrais ni pesticides chimiques. Dis, d'ailleurs, tu connais ras la fraise ?
_______________________________

Je profite que Nekkonezumi chérie ait oublié de proposer à Armalite de jouer pour le faire (même si elle déteste ce genre de questionnaires). Et j'ajoute Julia, la Sandale et Fraise des bois, ça vous fera bloguer un peu, feignasses ! (© Armalite) Et si ça tente d'autres d'entre vous, n'hésitez pas, c'est amusant. 
Voici les thèmes que je vous propose :


1 - une époque
2 - une ville
3 - un moyen de transport
4 - un fruit ou un légume
5 - un dessin animé
6 - un plaisir coupable
7 - un restaurant
8 - un objet de ta salle de bain
9 - une boisson
10 - un héros/une héroïne

Collections Big City Life de Catrice et Vampire's Love de Essence


Petit post sans beaucoup d'intérêt pour la plupart d'entre vous, mais ça faisait longtemps que je ne vous avais pas fait part des nouveautés de Essence (et il fallait que je lâche une peu mon nombril) et cette fois-ci la marque a vraiment sorti une collection très intéressante. Elle en fait une pour chaque sortie Twilight, cette année, à l'inverse du film, je la trouve très réussie. Elle est composée de 5 vernis à ongles, d'un parfum (non, je n'ai pas senti), d'une palette de fards et d'une poudre. Mais ce qui me paraît surtout intéressant ce sont trois produits plus originaux, je les ai disposé en dessus des vernis sur le présentoir, n'hésitez pas à agrandir la photo en cliquant dessus.

jeudi 24 novembre 2011

A bout de soufre


Edit : A bout de soufre de fin 2011 n'est plus. Jérôme officie maintenant au Selecto où il vous conseillera les meilleurs crus pour vos plats. Quant au chef, il a apparemment changé ses pénates également. Je garde ce billet en souvenir néanmoins.

Un dernier billet pour un lieu particulier, celui que j'ai préféré à Bruxelles. Oui, j'ai aussi beaucoup apprécié L'Amour fou, les Brassins, le Cook & Book, l'Ultime Atome, le Comptoir FlorianLes Gens que j'aime, La Bécasse, le Milk Bar, au pays des merveilles, etc etc etc. Mais A bout de soufre a été un vrai coup de coeur. Non, la déco n'est pas exceptionnelle, juste de bon goût et sobre, du bois, un vrai zinc, des bouteilles. Ce n'est pas très grand (pensez à réserver), mais particulièrement chaleureux. Aucune frime ici, que de l'authentique.


Autour de vin naturels (sans adjonction de soufre) ou bios, dont parle avec passion le charmant patron, le non-moins-charmant chef vous propose une carte exceptionnelle. Non elle n'est pas longue comme le bras, elle se composera la plupart du temps de quelques entrées et plats à choix, qui changent pratiquement tous les jours, selon la saison et les envies du chef ou les arrivages surprises de vanille.


Après quelques rillettes sublimes sur un pain délicieux, j'y ai dégusté un velouté de céleri -le chef aime les légumes et ils le lui rendent bien, j'en ai l'eau à la bouche rien que d'y repenser-, une demi-langouste sur un lit de poireaux au lard (j'ai léché mon assiette, je suis insortable), un  sublime poisson à la sauce vierge, tombée d'épinards et sa purée (aaah cette purée, aaaaaah cette sauce vierge aux caprons) et un simple (hum) rôti de cochon de lait avec ses légumes. (En deux repas, rassurez-vous, pas le même soir.)

 

TOUT était sublime, le respect des produits et des saisons et des assaisonnements réfléchis pour mettre en valeur les accords sans jamais se laisser aller à la facilité de l'esbroufe m'ont séduite définitivement. Le caractère des deux personnages du lieu ont finit de me conquérir.

Si vous allez/êtes à Bruxelles et que vous ne connaissez pas encore, je ne sais pas ce que vous attendez, hop, on réserve. (Ouvert du lundi au vendredi dès 11h, +32 2 537 27 00, 11 rue Tasson-Snell, contact@aboutdesoufre.com) (Bon, si tu n'aimes pas DU TOUT le vin, euh, comment dire... par contre pour les amateurs de desserts, des papilles en lesquelles j'ai toute confiance m'ont vanté le moelleux au chocolat comme le meilleur de la ville.)


EDIT : j'y suis retournée avec Armalite et j'ai enfin eu assez faim pour goûter le fondant au chocolat, un seul adjectif : criminel.

mercredi 23 novembre 2011

La Mer du Nord


Quand j'étais enfant, ma mère m'a souvent emmenée en vacances aux Pays-Bas, au bord de la Mer du Nord, cette mer que j'ai appris à aimer grise, avec un temps venteux et une légère bruine. J'étais donc absolument ravie ce jour-là, en arrivant à Ostende, car c'était le temps parfait pour apprécier ces superpositions de gris dont je rêvais. Bon, en même temps, parler de gris en parlant d'Ostende ce n'est pas très original, jusqu'à preuve du contraire, le béton, c'est gris. En plus, ils n'ont rien trouvé de mieux que de faire des travaux, sur TOUTE la longueur de la plage, ce qui est vraiment bien pensé, pour une ville touristique, un week-end prolongé, cette planification à la belge est vraiment, comment dire, surréaliste.

mardi 22 novembre 2011

Bruxelles


Je ne sais pas comment parler de cette ville. Je tente de trouver un angle depuis des jours sans y arriver. Et puis j'ai compris. D'habitude, quand je visite une ville, je prépare mon séjour en cherchant des lieux insolites qui me séduiront à coup sûr, je me renseigne sur les expos, j'apprends à me déplacer et la géographie du lieu avant d'y arriver. Et cette fois-ci non, je me suis laissée guider pendant 10 jours. Je pourrais vous parler du fait que j'ai excellemment bien mangé et vous donner toutes les adresses que j'ai testées, mais il existe des centaines de blogs bruxellois qui font ça bien mieux que moi. Je pourrais vous parler des lieux que j'ai préférés, mais c'est personnel sachant que je n'ai vu ni la Grand Place, ni le Manneken Pis, ni ses comparses, ni l'Atomium, c'est un peu léger... (Je vous rassure, j'ai mangé des frites et bu trop de de la bière, l'honneur est sauf.)

Edit décembre 2013 : entre temps je connais mieux Bruxelles, vous trouverez tous mes billets ici. Dans ce billet, je montre des photos principalement d'Ixelles, quelques bonnes adresses (dont certaines sont en photo plus bas) :
- Les Brassins : nourriture de brasserie délicieuse, lieu très chaleureux, on en ferait sa cantine
- l'Ultime Atome : café bar à l'ambiance délicieuse et à la terrasse charmante
- l'Amour Fou : phénoménal carte de burgers, mais attention, le niveau sonore monte très vite durant la soirée
- Comptoir Florian : salon de thé où l'on passerait des heures à siroter des grands crus (thé et café) et à manger des tranches de cakes, la déco est géniale (ils ont aussi une adresse au centre ville)
- Frit'Flagey : la meilleure friterie de la ville, sans doute possible
- le Supra Bailli : bar où tout est en bois, où les bières sont bien servies dans le bon verre et où on passerait des heures
- Chez Max Coiffeur Pour Hommes : un excellent restaurant, où l'on voit Max en cuisine depuis la salle, où les vins sont natures et où ce que l'on a dans l'assiette et dans le verre reste dans la mémoire des années


Donc, pourquoi en parler ? Parce que j'ai des photos à partager et que j'ai vraiment adoré cette ville, et puis pourquoi pas hein, au pire vous n'avez qu'à pas lire. Donc on va faire un inventaire visuel, parfois commenté, dans le désordre et je répondrai volontiers à vos questions. Et je ferai tout de même un billet sur un lieu particulier et un billet sur notre escapade au bord de la mer. Prêts ? Je vous emmène. (Toutes les photos sont évidemment visibles en plus grand, suffit de cliquer dessus comme d'hab, on va dire que je vais arrêter de vous dire ça, ok ?)

lundi 21 novembre 2011

Liste au Père Noël, saison 3

(la véritable lettre de mes neveux et de ma nièce, vous remarquerez les incroyables talents de dessinatrice de Petite Soeur Chérie, au moins aussi douée que moi, la dernière fois que Numéro 2 m'a demandé de lui dessiner un camion, il a décrété que non, ce que je dessinais était définitivement un éléphant, pas DU TOUT un camion, petit ingrat)

Comme chaque année, je réponds à la tradition de la lettre au(x) Père(s) Noël, il y a déjà eu la saison 1 et la saison 2, et ça m'amuse beaucoup de les relire parce que je me souviens exactement des états d'esprit dans lesquels je les avais écrit. C'est donc un billet profondément nombriliste (z'avez vu mon nouveau tag ?), mais qui pourrait vous amuser et vous donner quelques idées de  cadeaux à vous offrir à vous-même, comme cette broche rhino que je me suis offerte :

dimanche 20 novembre 2011

Manucure Movember


Je cherchais comment agrémenter le toujours aussi sublime Jade is the New Black, un de mes premiers O.P.I.,  un des plus beaux vernis de ma collection et je suis tombée sur cette réalisation de Pshiiit. Sauf que je suis beaucoup moins douée pour dessiner des motifs à main levée qu'elle. Quand il s'agit de poser des points côté à côte, ok (j'avais déjà volé la manucure nuage chez elle), mais dessiner des moustaches... quel défi !